Imope, la start-up qui va booster la rénovation énergétique parisienne

 |   |  449  mots
(Crédits : DR)
La jeune pousse stéphanoise Imope a été retenue pour tester, dans le 13e arrondissement de Paris, son outil d’aide à la décision en matière de rénovation énergétique des logements. A la clé, un déploiement possible sur l’ensemble de la capitale.

La start-up stéphanoise est lauréate du challenge Data City organisé par l'accélérateur Numa en partenariat notamment avec la ville de Paris et l'agence parisienne du climat. Objectif de ce challenge : accélérer la rénovation énergétique des logements, avec des tests grandeur nature dans le 13e arrondissement de Paris.

" Nous ne pouvions pas ne pas candidater à ce challenge ! C'est exactement dans notre savoir-faire...", se réjouit Maximilien Brossard, CEO de la toute jeune structure Imope, spin-off de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne.

Elle est issue, plus exactement, de l'Institut Fayol et de sa plateforme territoire développant des outils d'aide à la décision.

Massifier les rénovations énergétiques

Porté par Maximilien Brossard, expert en traitement de la donnée, et par Jonathan Villot, maitre de conférences à l'Ecole des Mines spécialisé dans le génie de l'environnement, le projet est né il y a trois ans.

" Nous sommes partis d'un constat simple. En France, les objectifs gouvernementaux de rénovation énergétique des logements ne sont pas atteints. Notre outil a pour ambition de faire avancer les choses dans le bon sens en agrégeant les données disponibles sur chaque bâtiment et en les cartographiant à l'échelle d'un territoire. Il existe de nombreuses bases de données, sous-utilisées faute d'outil capable de les exploiter ".

En croisant une cinquantaine d'indicateurs (année de construction, état d'entretien, type de logements, turn-over, fichier foncier, consommations d'énergie etc), Imope est capable d'établir - à l'échelle d'une ville par exemple - un mapping précis des bâtiments à cibler en priorité pour une action de rénovation énergétique.

" Aujourd'hui, faute d'informations fiables, les municipalités et les acteurs de l'énergie sont souvent dans une démarche d'attentisme. Ils doivent se contenter de proposer des solutions et d'attendre qu'on vienne les solliciter. Avec Imope, nous leur mettons à disposition les cibles. Nous les aidons également à massifier les volumes pour faciliter des opérations de plus grande envergure à moindre coût ", explique Maximilien Brossard.

Croissance exponentielle en vue

Après avoir été expérimenté dans l'agglomération stéphanoise, Imope est donc depuis quelques semaines en test à Paris. "Ce déploiement sur un quartier parisien validera notre capacité de répliquer notre modèle sur un nouveau territoire, avec de nouveaux élus, de nouvelles ambitions", lance le CEO de la start-up :

" Si ce test est jugé concluant par la Ville de Paris, nous pourrions être retenus pour appliquer Imope à l'ensemble de la ville. Nous envisageons pour l'instant d'arriver rapidement à un million d'euros de chiffre d'affaires mais si ce déploiement parisien se confirme, la croissance sera exponentielle, avec plusieurs recrutements à la clé ".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :