MagIA diagnostics : la santé au bout du doigt

 |   |  284  mots
(Crédits : DR)
Dépister des maladies infectieuses, à partir d'une simple goutte de sang, le tout en seulement 15 minutes : tel est l'objectif de la startup grenobloise MagIA diagnostics. Elle vient de conclure sa première levée de fonds, de 1 million d'euros, auprès de BH Invest et MagIA Invest, deux collectifs de professionnels impliqués dans le développement de la startup.

Issue de quinze années de recherche collaborative entre le CNRS, Grenoble-INP, l'Inserm et l'université Grenoble-Alpes, MaglA diagnostics développe un dispositif d'aide au diagnostic des maladies infectieuses (hépatite B et C, VIH) : seuls 5 microlitres prélevés sur le doigt suffisent à cette technologie, qui repose sur l'utilisation de nanoparticules et micro-aimants. Avec une cible : les publics les plus éloignés du système de soins.

"Nous nous adressons aux populations à risques, qui peuvent choisir le dépistage anonyme en vue de leur proposer une analyse rapide, de la même sensibilité qu'en laboratoire", indique Paul Kauffmann, directeur exécutif de MagIA diagnostics.

La startup cible aussi plus largement l'Afrique et l'Asie. Destinée à assurer la pré-industrialisation et la finalisation de son prototype, cette levée de fonds devrait être la première d'une longue série pour la jeune pousse de dix salariés. Elle espère lancer ses premiers kits d'ici à fin 2020 pour l'hépatite B, et 2021 pour l'hépatite C et le VIH.

Réagissant à la trace laissée par le virus au sein de l'organisme, sa technologie pourrait ensuite être adaptée à d'autres virus (chikungunya, zika, dengue) et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :