Pourquoi le pôle de compétitivité Imaginove ferme ses portes

 |   |  399  mots
Les acteurs du jeu vidéo et de la EdTech pourraient proposer un nouveau projet
Les acteurs du jeu vidéo et de la EdTech pourraient proposer un nouveau projet (Crédits : AF)
Le pôle de compétitivité des industries du contenu et des usages numériques Imaginove est la première structure à pâtir des nouveaux critères de labellisation imposés par l’État. S’il a pu sauver une partie de son activité R&D en la transférant à Minalogic, les activités restantes ne peuvent plus être assurées, faute de moyens suffisants.

Le renouvellement du label "pôle de compétitivité" fait ses premières victimes. Imaginove, le pôle de compétitivité des industries du contenu et des usages numériques, cesse son activité.

Faute d'adhérents et de fonds propres pour poursuivre ses activités d'accompagnement, il est contraint de fermer ses portes. Quatre salariés de la structure seront licenciés dans quelques semaines, David Gal-Renier, ancien directeur d'Imaginove, a quant à lui rejoint Minalogic comme directeur technique "contenus et usages".

Lire aussi : Fusion des pôles de compétitivité : comment Minalogic compte tirer son épingle du jeu

Un dossier faible

En juillet 2018, l'État a rebattu les cartes des pôles de compétitivité. Il leur a été demandé de recandidater à leur propre label, la phase IV (pour 3 ans), afin de construire des pôles de grandes envergures, notamment pour adresser des appels à projets européens. L'idée était donc de favoriser les regroupements et les fusions entre pôles existants. Une mesure plus particulièrement destinée aux "petits" pôles.

Dans ce contexte, et conscient de ne pas répondre à l'ensemble de ces critères, Imaginove avait choisit de ne pas déposer de candidature à cette phase...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :