CES 2019 : Runnin'City vise une ascension à grande vitesse

 |   |  639  mots
(Crédits : DR)
L'application lyonnaise de running touristique compte profiter de sa présence au CES de Las Vegas, où elle reçoit un Innovation Awards, pour déployer aux Etats-Unis son service de parcours audioguidés par smartphone.

La participation Runnin'City au CES 2019 de Las Vegas est perçue comme hautement stratégique pour ses co-fondateurs : elle doit marquer le top départ du déploiement aux Etats-Unis de l'application lyonnaise, son autre marché prioritaire avec l'Europe.

Pour l'occasion, l'application qui propose aux adeptes de la course à pied de découvrir plus de 150 villes dans le monde (Lyon, Paris, Tokyo, Sydney, Rio de Janeiro...) grâce à des parcours audioguidés présentant des points d'intérêt touristiques, lance trois nouveaux smart runs, de 5 à 15 km, au cœur de la Fabulous Las Vegas.

"Jusqu'à présent, nous n'avons pas encore eu le temps de développer le marché US. Nous proposons déjà une quarantaine de parcours dans différentes villes américaines, mais nous n'avons pas encore noué de partenaires locaux et commerciaux. En cela, le CES de Las Vegas est très important pour nous puisqu'il va nous apporter de la visibilité ", détaille Christophe Minodier, le confondateur de Runnin'City.

Levée de fonds

La startup, fondée en 2016, qui a reçu un Innovation Awards dans la catégorie "Software & Mobile App" pour son concept de running touristique, va aussi profiter de la grand-messe des nouvelles technologies pour initier une levée de fonds, après un premier tour de table de 500 000 euros opéré il y a un an.

"Cette fois-ci, nous souhaiterions lever jusqu'à 1,5 million d'euros pour accélérer notre développement commercial mondial. Nous abordons un marché gigantesque avec un produit qui propose un service unique. Car, si beaucoup de monde a pu avoir l'idée d'une application autour du running touristique, nous sommes les seuls à avoir réussi à la mettre en musique. Nous avons un gros temps d'avance, notamment grâce à l'utilisation de la data", vante Christophe Minodier.

Une appli entièrement gratuite

Un des points forts de l'application est notamment de fonctionner même lorsque les "données à l'étranger" du smartphone de l'utilisateur sont désactivées. Pas besoin donc de coûteuse connexion internet à l'étranger, à la seule condition d'avoir téléchargé le parcours au préalable via le wifi d'un hôtel ou d'un café par exemple.

L'idée de Runnin'City a germé dans les têtes de Christophe Minodier et d'Olivier Lebleu, l'autre sportif-fondateur de la société, lorsqu'ils se rendaient fréquemment à l'étranger pour les besoins de leurs anciennes vies professionnelles respectives.

"Je me déplaçais beaucoup à l'étranger et je prenais toujours mes baskets de running dans mes valises. Seulement, dans 99% des endroits où je logeais, on ne me proposait rien pour découvrir la ville", rapporte cet ancien directeur général de l'entreprise de puériculture Red Castle.

De cette frustration est née l'application entièrement gratuite pour les utilisateurs, avec un modèle économique basé sur des partenariats avec des villes ou des opérateurs privés (hôtels, croisiéristes, compagnies aériennes...) qui profitent de parcours élaborés en marque blanche par Runnin'City comme d'un atout commercial.

Coaché par Asics

Actuellement en pleine phase de déploiement de son service, l'application lyonnaise a également été remarquée par l'équipementier japonais Asics : Runnin'City a été retenu dans un programme interne d'accompagnement de la croissance de startup innovantes dans le monde du sport.

"Seulement 5 startups ont été retenues sur 600 dossiers. Ce programme nous aide à mieux affiner notre proposition commerciale. Cela nous ouvre également des perspectives commerciales avec Asics qui sera le partenaire officiel des J.O. de Tokyo en 2020 ", expose Christophe Minodier.

Si l'on ajoute les partenariats avec la Ville de Paris ou encore la compagnie Air France, la startup lyonnaise peut faire valoir quelques belles références.

"On peut dire que les astres sont en train de s'aligner pour nous. Tout se met en place, nous sommes ravis", poursuit le dirigeant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :