Hop ! et Ouibus testent une offre vol/bus à Lyon Saint-Exupéry

 |   |  562  mots
Hop! et Ouibus expérimentent une offre bus/avion autour de l'aéroport Lyon Saint-Exupery.
Hop! et Ouibus expérimentent une offre bus/avion autour de l'aéroport Lyon Saint-Exupery. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
La compagnie aérienne Hop! propose une offre commune de billetterie avec Ouibus dès aujourd'hui. Disponible au départ de six villes de la région, ce nouveau service sera opérationnel le 4 décembre. Les deux partenaires n'entendent pas tant casser les prix que proposer un nouveau service permettant d'optimiser les trajets.

Partant du principe qu'il n'est pas toujours aisé et encore moins bon marché, de se rendre dans un aéroport, Ouibus et Hop lancent un service nouveau.

"L'avion est très structurant, mais il existe des irritants autour de ce mode de transport, principalement le pré-acheminement", explique Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus pour poser les bases du service qu'il lance avec Hop !

Depuis quelques heures, il est en effet possible de réserver sur le site de la compagnie aérienne et en agence de voyage, un billet permettant de se rendre à l'aéroport Saint-Exupéry avec Ouibus et ensuite en avion vers l'une des 26 destinations opérées par Hop depuis la plateforme Lyonnaise, à l'exception de Roissy Charles de Gaule. Une offre inédite à l'échelle européenne.

6 destinations régionales de Ouibus opérationnelles en décembre

Pour l'heure ce service est disponible uniquement au départ ou à l'arrivée de 6 villes de la Région : Grenoble, Saint-Etienne, Saint-Chamond, Chambéry, Aix-les-Bains et Vienne. Petit à petit, il s'étendra à d'autres villes, notamment Villefranche-sur-Saône et Mâcon annoncées pour l'été prochain. En revanche, Lyon reste exclue du dispositif, victime du contrat exclusif que la lie à Rhône-Express.

"Ouibus ne demande qu'à desservir Saint-Exupéry au départ de Perrache", glisse toutefois Roland de Barbentane.

"L'objectif n'est pas de proposer ce service dans les 15 villes de la région desservies par Ouibus, car toute l'offre de Ouibus ne connecte pas avec nos vols", prévient Hélène Abraham, directrice commerciale de Hop !

Pour autant, les deux partenaires n'excluent pas de faire évoluer chacun leur propre offre pour connecter le plus possible de bus et d'avions.

D'autres aéroports devraient rentrer dans la boucle

Les voyageurs étrenneront ce nouveau service le 4 décembre. Ils auront en moyenne un temps de correspondance de 90 minutes. "Assez pour palier les éventuels retards de l'un ou de l'autre", estiment Hop ! et Ouibus.

Comme toutes les expérimentations, celle-ci sera scrutée à la loupe, mais sans attendre les premiers retours, Hop ! et Ouibus envisagent déjà d'étendre leur offre.

"Nous allons regarder s'il est possible de la mettre en place vers d'autres aéroports", promet Hélène Abraham.

Les plateformes aéroportuaires du Sud Ouest et de la Côté d'Azur pourraient être les prochaines cibles de ce service de vente de billets couplés visant à simplifier la réservation et l'accès à l'aéroport, mais pas forcément à casser les prix. Ainsi, pour l'instant, ni Ouibus, ni Hop ! n'ont prévu d'accorder des tarifs plus avantageux aux utilisateurs de Et hop ! en route.

Hop ! revoit sa grille de tarifs et améliore ses services

En marge de ce nouveau service, la compagnie aérienne filiale d'Air France va revoir plus largement son offre commerciale à partir du 15 janvier.

"Elle sera plus lisible et plus simple", promet Alain Malka, président de Hop !

La nouvelle grille s'appliquera aux abonnés comme aux voyageurs occasionnels. Enfin, Hop ! va également proposer de nouveaux services parmi lesquels un salon agrandi à l'aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Un service payant de restauration réservable à l'avance va faire son entrée dans les avions de la compagnie, mais aussi une offre de ventes privées. Et le wifi devrait être disponible sur tous les vols Hop ! dès la fin de l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2018 à 12:53 :
Quid de départs de Ouibus à partir d'Annecy ?
Cette offre concurrencerait efficacement Genève Cointrin....
a écrit le 24/11/2018 à 12:52 :
Quid de départs de Ouibus à partir d'Annecy ?
Cette offre concurrencerait efficcement Genève Cointrin....
a écrit le 21/11/2018 à 21:24 :
Pourquoi ne pas accentuer la desserte de Lyon St Ex au départ de Clermont. via le bus car il faut reconnaite que l offre aérienne au départ de Clermont est indigente et reste cher. Le vrai aéroport de proximité pour l Auvergne c est Lyon c est évident.
a écrit le 21/11/2018 à 20:20 :
Très bonne idée pour le départ de Mâcon
Vivement cet été

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :