PermiGo 2 se (re) met en route

 |   |  515  mots
Ronan Le Boulaire, président du groupe Arcan, aux côtés de Cassandra Valmorin, nouvelle présidente de PermiGo 2.
Ronan Le Boulaire, président du groupe Arcan, aux côtés de Cassandra Valmorin, nouvelle présidente de PermiGo 2. (Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Placé en redressement judiciaire, PermiGo avait été repris en mai dernier par le holding parisien, Arcan. Quatre mois plus tard, l'activité a repris et le repreneur vient de dévoiler la stratégie de développement de l'entreprise. Une nouvelle entité, PermiGo 2, a été créée.

Sous quels traits s'apprête à renaître Permigo, nouvelle version ? Le groupe Arcan, qui avait repris en mai dernier la startup lyonnaise suite à son placement en redressement judiciaire, vient de dévoiler les contours du nouveau projet d'entreprise. Une nouvelle entité reprenant les actifs de PermiGo (les véhicules, les 14 boutiques, 59 emplois sur les 91) a été créée. Son nom ? PermiGo 2. Elle sera présidée par Cassandra Valmorin.

L'auto-école conserve son modèle hybride, alliant services en ligne et agences physiques. Cet aspect "au cœur de la stratégie de développement de PermiGo 2" est même renforcé, avec le développement d'un réseau d'agences en franchise sur le territoire métropolitain mais aussi dans les DOM-TOM. Parmi les premiers franchisés figurent six agences qui avaient dû fermer faute d'avoir atteint l'équilibre financier. "Ces agences sont en cours de réouverture, dans de nouveaux locaux, dans chacune des villes concernées", indique PermiGo 2. A savoir, Le Havre, Lille, Montpellier, Toulouse, Tours et Saint-Etienne.

Lire aussi : Auto-école en ligne : six offres pour la reprise de PermiGo

Lors de son passage devant le tribunal de commerce de Lyon, Arcan s'était...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/10/2017 à 14:12 :
Domage que l'article soit réservé uniquement aux abonnés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :