Waga Energy transforme la pollution en énergie

 |   |  716  mots
Mathieu Lefevbre et Guénaël Prince.
Mathieu Lefevbre et Guénaël Prince. (Crédits : Nathaly Mermet/ADE)
Le salon Pollutec met en avant de multiples innovations dans le domaine de l'environnement et de l'énergie. Parmi celles-ci, la Wagabox proposée par la startup grenobloise Waga Energy : une technologie qui permet d’injecter du biogaz, issu des installations de stockage de déchets non dangereux, dans les réseaux de distribution de gaz naturel.

Un constat de départ : des millions de mètres cubes de biogaz provenant des déchets enfouis sont brûlés chaque jour dans le monde, avec un rendement ne dépassant pas 30 %, et contribuant notamment à l'effet de serre et au réchauffement climatique. Une réalité contre laquelle souhaitent lutter les 4 jeunes ingénieurs co-fondateurs de Waga Energy (tous autour de 35 ans) dont 3 anciens du groupe Air Liquide. Leur objectif : agir pour la planète en luttant contre l'énergie gaspillée.

"L'équivalent de 20 milliards d'euros en gaz sont perdus chaque année sur les installations de stockage des déchets globalement sur la planète", déplore Mathieu Lefebvre, co-fondateur et président de la startup créée en 2015.

Une technologie de rupture

La technologie de rupture développée par Waga Energy propose aujourd'hui une valorisation à 90 %. Il s'agit d'une première mondiale car il est extrêmement complexe de séparer le méthane de l'air ...et les 4 jeunes co-créateurs y sont arrivés, avec le concours de seniors, 3 conseillers stratégiques, jeunes retraités de l'industrie mais se plaisant à transférer leurs compétences.

"Waga Energy mobilise toute l'expertise française dans l'ingénierie des gaz,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :