CES 2016 :  Auvergne et Rhône-Alpes feront pavillon commun

 |   |  547  mots
(Crédits : DR : Geneviève Colonna d'Istria)
Du 6 au 9 janvier 2016 se tient le Consummer Electronics Show (CES) de Las Vegas (États-Unis), le plus important salon mondial de l'électronique grand public. Fusion oblige, Auvergne et Rhône-Alpes font cette année cause commune dans la capitale du Nevada pour présenter leurs startups les plus prometteuses.

Bienvenue dans l'enfer du jeu ! Las Vegas, célèbre pour ses machines à sous, est aussi devenu, depuis quelques années, le rendez-vous mondial incontournable de l'électronique grand public, de l'informatique, d'Internet et des télécoms. Le Consumer Electronics Show (CES) accueillera plus de 180 000 personnes du monde entier, dans un espace de plus de 400 000 m², durant trois jours !

Parmi les milliers d'exposants, 34 entreprises venues de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes seront présentes, dont neuf startups auvergnates. Très impliquée dans la filière numérique, l'Agence régionale de développement économique (ARDE) Auvergne invite, pour la deuxième année consécutive, les entreprises les plus prometteuses à traverser l'Atlantique pour se faire connaître à l'international. Ainsi, la délégation Auvergne-Rhône-Alpes, sous pavillon "French Tech", représentera 20 % des entreprises françaises sur cet espace dédié aux startups.

"Une première" pour la nouvelle région

"Cette mission est la première de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes, commente Pascal Guittard, directeur de l'ARDE Auvergne. C'est une très belle occasion de promouvoir ensemble notre nouvel écosystème des acteurs régionaux du numérique."

Le CES est, en effet, "LE" rendez-vous de l'industrie high tech et des fournisseurs de contenu, avec plus de 20 000 innovations présentées chaque année. Ce salon est, de l'avis de tous ceux qui y ont participé, le moyen le plus efficace pour développer ses affaires, tant aux États-Unis qu'en Asie et en Amérique latine.

"Nous attendons beaucoup du CES, car c'est la porte d'entrée pour pénétrer le marché américain le plus vite possible. Vegas est une fabuleuse vitrine", analyse Lionel Heymans, le fondateur de 42Tea, qui expose pour la première fois.

À ses côtés, Maskott, basée au Puy-en-Velay, qui propose des solutions innovantes pour l'éducation nationale, ou encore Tapcards, qui dépoussière la photo imprimée en la rendant intelligente, seront aussi du voyage.

Une vitrine internationale

Comme pour l'édition 2015, ces 34 entreprises bénéficient de l'accompagnement de l'ARDE et des fonds européens du Feder pour participer dans les meilleures conditions : stand individuel pour les 6 startups exposantes, préparations individualisée et collective...

"Sans ces financements, les jeunes entreprises qui débutent ne pourraient pas se payer un tel déplacement. Pourtant, elles ont besoin de se faire connaître. C'est ici que se font les affaires et que se joue une part de leur avenir", poursuit Pascal Guittard.

Côté Rhône-Alpes, quelques petites pépites vont aussi pouvoir s'ouvrir les portes d'un marché mondial. À l'instar de In&Motion, qui a développé le premier airbag connecté pour skieurs. La startup haut-savoyarde part à Las Vegas pour y recevoir un Award et espère bien s'offrir une plus grande visibilité.

"Pour le moment, notre technologie s'adresse à des spécialistes de la glisse et des skieurs professionnels, mais le but est, bien sûr, de le proposer au grand public dans un avenir proche", s'enthousiasme Rémi Thomas, cofondateur et directeur général de In&motion.

L'an dernier, huit entreprises auvergnates avaient fait le voyage au CES. Au total, plus de 900 contacts ont été générés, dont 150 ont abouti à des contrats ou des partenariats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :