A Lyon, Blend Web Mix s'est fait une place sur la carte du web

 |   |  416  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
La 3e édition du Blend Web Mix s'est ouverte à Lyon ce mercredi. En trois ans, l'évènement co-organisé par l'association de la Cuisine du Web, le Clust'R, la Métropole de Lyon et l'Université de Lyon a réussi à s'imposer comme la première conférence francophone du web avec 1 800 personnes inscrites sur deux jours.

Grosse actualité French Tech cette semaine à Lyon après l'ouverture de l'accélérateur de startups Big Booster mardi. Ce mercredi, c'est au tour de la 3eme édition Blend Web Mix. En trois ans, l'évènement co-organisé par l'association de la Cuisine du Web, le Clust'R, la Métropole de Lyon et l'Université de Lyon a réussi à s'imposer comme la première conférence francophone du web. Près de 1 800 personnes se sont inscrites cette année contre 1 400 l'an dernier. (40 % en dehors de Rhône-Alpes), avec des délégations de Suisse, Belgique ou Tunisie. Le ticket d'entrée varie de 99 euros à 239 euros.

 "Nous sommes plus rassembleurs"

En l'absence, cette année du salon LeWeb à Paris, le Blend avait une carte à jouer bien qu'affichant des différences fondamentales.

"Le Web s'adresse à un public différent. Nous sommes plus rassembleurs, il n'y a pas grand-chose qui nous ressemble ailleurs. Et surtout, nous sommes attachés à un territoire. 95 % des visiteurs viennent pour les conférences que nous organisons. Cela reste notre ADN, mais nous avons cette année beaucoup travaillé sur l'animation autour du Blend et organisé plus de temps pour le networking", précise Guilhem Bertholet, de la Cuisine du Web.

Une soirée était d'ailleurs organisée mardi en lien avec le Big Booster. Aux côtés des conférences, différents challenges innovation et hackathons sont organisés, comme réaliser un jeu vidéo addictif sur mobile en 24 h ou proto-typer un objet connecté sur la santé du chat.

300 000 euros de budget

Doté de 300 000 euros de budget cette année le Blend a choisi également de s'ouvrir à un public plus large que le seul milieu du web en proposant des tables rondes sur les problématiques de la transformation numérique des entreprises.

"Il y a une nécessité à dé-complexifier le sujet tout en rappelant que le web n'est pas un secteur, mais que c'est une opportunité de se renouveler pour les entreprises".

Cette année, le Blend comporte aussi plusieurs nouveautés, dont un espace de rencontre entre investisseurs et entrepreneurs avec des pitchs qui seront réalisés par les investisseurs pour présenter leurs fonds. Enfin, le "Blend Kid" permettra mercredi à une quarantaine d'enfants de participer à des ateliers de codage. Le concours, "Startups Contest", rassemble 12 finalistes dont le lauréat sera connu jeudi. Pour l'an prochain, le Blend Web Mix compte poursuivre sa courbe ascendante en renforçant ses liens vers la Méditerranée et l'Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :