Un panthéon virtuel pour les femmes, made in Lyon

 |   |  495  mots
Manifestation en 2013 pour l'entrée de femmes célèbres au Panthéon
Manifestation en 2013 pour l'entrée de femmes célèbres au Panthéon (Crédits : Marta NASCIMENTO/REA)
Depuis le 27 novembre lapantheone.fr est en ligne. Il vise à célébrer les femmes ayant contribué au progrès social et à l’égalité. Cette initiative made in Lyon vise à propager la notion d’égalité homme-femme qui répond à de plus en plus d’attentes.

"A quoi bon réclamer en vain l'entrée de femmes au Panthéon, nous ne voulons pas être dans cette plainte mais passer à l'action et de la façon la plus moderne : en construisant un monument virtuel dédié aux femmes remarquables". Muriel Salle, historienne et maîtresse de conférence à l'Université Lyon 1 est la présidente de l'association lyonnaise EgaliteEs à l'origine de cette Panthéone inédite.

Un site collaboratif

Politiques, scientifiques, artistes, aventurières, guerrières, sportives... la Panthéone doit abriter dans ses "tuyaux" numériques sous forme de noms, textes, liens, commentaires, des femmes remarquables du passé, du XXeme siècle et du présent. C'est un site collaboratif, les internautes sont invités à co-construire ce monument digital dont l'ambition est de propager de la manière la plus large et citoyenne la notion d'égalité homme-femme. L'enjeu : devenir source d'information pour les lycéens, les universitaires... susciter le débat, faire évoluer les mentalités.

"Pas de censure pour  sélectionner les profils déposés par les internautes (il y aura bien sûr une modération à posteriori) et ainsi nous allons découvrir bien des personnalités, des histoires", se réjouit Guillaume Tanhia, un des piliers d'EgaliteEs. Pour ces prémisses de la Panthéone, on trouve Cherida Kheddar, Justine Masika Bihamba, Louise Weiss, Olympe de Gouge, Lucie Aubrac... Cet "objet" inédit et en devenir est aussi porté par le laboratoire GenERe de l'ENS et deux puissants réseaux, "les rézoteuses" et "le réseau H/F".

Réseaux en entreprise

Le site web de la Panthéone apparaît en réalité comme le premier étage d'une fusée fort ambitieuse qu'une petite équipe lyonnaise (3 salariés) concocte depuis deux ans sous le nom d'EgalitéEs ; avec le soutien du Ministère du Droit des Femmes, de la Région et de la Ville de Lyon. Elle vise à constituer une encyclopédie numérique recensant les luttes des femmes en France et dans le monde et surtout à produire des contenus (web, TV, vidéos etc) pour participer à l'éducation, l'information, la réflexion. Ainsi son équipe avait-elle investi  la "Péniche de l'Egalité" qui a circulé en octobre de Trévoux à Montélimar dans le cadre de la Quinzaine de l'Egalité, "grosse machine" voulue par la Région ; 700 lycéens auront au final échangé et débattu avec les animateurs d'EgalitéEs.

Déjà visible sur les réseaux sociaux  EgalitéEs est suivie avec grand intérêt en Europe, en Afrique francophone, au Brésil... Les demandes d'égalité homme-femme, de mixité harmonieuse, surgissent particulièrement dans le monde économique, à preuve tous ces réseaux féminins ou mixtes qui innervent de plus en plus les grands groupes et entreprises. "Justement ces réseaux nous suivent de près, par ailleurs des entreprises nous soutiennent via du mécénat de compétences", rappelle Guillaume Tanhia. Parmi celles-ci Orange ou EDF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2014 à 12:30 :
Michèle VIANES et Thérèse RABATEL également.
a écrit le 02/12/2014 à 10:18 :
je suis très heureuse d'une telle initiative.
Bravo!
a écrit le 01/12/2014 à 18:07 :
Lydie Bastien aura sa place :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :