Quatre cycles de réflexion pour les PME

 |   |  265  mots
Jean-Pierre Lac, président de Lyon place financière et tertiaire
Jean-Pierre Lac, président de Lyon place financière et tertiaire (Crédits : DR)
Lyon place financière et tertiaire vient d'ouvrir un programme de quatre grands cycles de réflexion et de débat pour les PME-TPE.

Le 23 mai, Lyon place financière et tertiaire a entamé un nouveau programme à destination des dirigeants de PME. Jusqu'en 2015, l'association va mettre en œuvre quatre cycles de réflexion à destination des chefs d'entreprise, sur les thématiques suivantes :

  • Les nouvelles solutions de financement
  • La gestion du risque dans les PME-ETI
  • La stratégie actionnariale
  • Les solutions de fonds propres

« L'idée est d'accompagner les PME de la région dans leur stratégie de financement » précise Jean-Pierre Lac, qui a pris les rênes de Lyon place financière et tertiaire, depuis un an. « De plus en plus, les entreprises se tournent vers d'autres financements que les banques. Il existe des outils utilisés par des grandes sociétés, mais qui peuvent être adaptés à de petites » souligne Béatrice Varichon, déléguée générale de Lyon Place Financière et tertiaire.

Des travaux diffusés sur le web

Ces cycles de réflexion et de débat vont tenter d'apporter des réponses au développement des PME. « L'effectif moyen des entreprises industrielles est de 13 personnes en Rhône-Alpes. Il n'y a que 4 500 ETI en France pour 13 000 en Allemagne. Nos entreprises n'ont pas les moyens de se développer et qu'en elles s'en sortent, elles se font racheter par de grands groupes » rappelle Jean-Pierre Lac.

Chaque cycles est animé par des personnalités ou des professionnels de la place lyonnaise. Des tables rondes sont proposées aux adhérents de l'association et les travaux de ces cycles seront également intégralement diffusés sur le site web de l'association.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :