La Celda se renforce sur le marché des entreprises

 |   |  362  mots
La Caisse d'épargne Loire Drôme Ardèche a enregistré en 2013 un PNB de 211 M€ (+ 5 %) assorti d'un résultat net comptable de 32 M€ .
La Caisse d'épargne Loire Drôme Ardèche a enregistré en 2013 un PNB de 211 M€ (+ 5 %) assorti d'un résultat net comptable de 32 M€ . (Crédits : Yann Petiteaux)
La banque de développement régional de la Caisse d'épargne Loire Drôme Ardèche (Celda) a vu le nombre de ses clients progresser de 8 % l'an dernier.

La stratégie de conquête des entreprises entamée en 2008 par la Caisse d'épargne Loire Drôme Ardèche (Celda) se révèle payante. Sur l'exercice 2013, la banque de développement régional (BDR) de la Celda a concrétisé 180 nouvelles entrées en relation, notamment auprès des PME du territoire. D'une manière générale, la BDR (qui gère aussi les clients de l'économie sociale, du logement social, les collectivités, promoteurs, constructeurs et aménageurs), a vu le nombre de ses clients progresser de 8 % l'an dernier à 3 700. 

Encourts de crédits aux entreprises : + 7 %

Tiré par les marchés des entreprises (10.5 % de parts de marché) et de l'économie sociale, l'encours de collecte de la BDR a progressé de 2 % à 373 M€. Les encourts de crédits aux entreprises ont, pour leur part, augmenté de 7 % sur la même période. La Celda a, entre autres opérations, accompagné le financement du siège social d'Eovi mutuelle (Saint-Etienne) et celui de la réplique de la grotte Chauvet Pont-d'Arc, en Ardèche. Elle est également le premier partenaire privé du centre d'écotoxicologie drômois Rovaltain research company.

Pour renforcer l'activité « corporate », la Celda vient de nommer Philippe Marchal, 49 ans, en tant que membre du directoire en charge du pôle banque de développement régional. Ce dernier était, depuis 2008, membre du comité de direction de la Banque populaire Bourgogne Franche-Comté.

Clientèle professionnelle

Par ailleurs, la Celda mise sur la clientèle des professionnels (entreprises de moins de 1,5 M€ de chiffre d'affaires). Sur ce segment, elle s'adjuge entre 6 et 7 % de parts de marché, soit le double par rapport à 2010. « Il y a encore beaucoup à faire en ce domaine », estime le président du directoire, Pascal Rebillard. Ce dernier vise les 10 % de parts de marché à l'horizon de quatre ans.

Toutes activités confondues, la Celda a enregistré une bonne année 2013. Le PNB ressort à 211 M€ (dont 27 M€ pour la BDR), soit une croissance de 5 % « dans un contexte économique toujours tendu ». Le résultat net comptable, « en forte progression », s'établit à 32 M€. La Celda emploie près de 1 200 collaborateurs et gère 155 agences ainsi que trois centres d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :