Transformation, Transition, Talents : La rentrée 2020 de la Tribune

 |  | 718 mots
Dès le 12 octobre, la Tribune lancera une nouvelle revue mensuelle de 130 pages, le T, qui racontera, sous la forme d'un mensuel de 130 pages, l'ensemble des transformations vécues par les entreprises et les citoyens, en remplacement de son hebdomadaire actuel.
Dès le 12 octobre, la Tribune lancera une nouvelle revue mensuelle de 130 pages, le T, qui racontera, sous la forme d'un mensuel de 130 pages, l'ensemble des transformations vécues par les entreprises et les citoyens, en remplacement de son hebdomadaire actuel. (Crédits : DR)
La Tribune annonce 3 nouveautés majeures pour cette rentrée 2020 : transformation de son offre éditoriale avec lancement d’un studio TV, création d’une nouvelle revue mensuelle, et recrutement de nouveaux talents avec l’objectif de développer encore le nombre de ses abonnés numériques.

La Tribune est l'unique quotidien économique national français à avoir entrepris dès 2012 un basculement du modèle quotidien papier à une offre digitale quotidienne couplée à un hebdomadaire print. Depuis lors, sa stratégie consistant à faire plus de digital pour accroître l'audience, plus de contenus numériques pour enrichir l'offre éditoriale, à s'implanter davantage sur les territoires pour renforcer la proximité avec les lecteurs, à développer les concepts d'événements et animer localement chaque communauté a permis à ce média économique de retrouver le chemin de la croissance et de la rentabilité.

"La crise sanitaire a été une opportunité pour l'accélération du digital, dans les usages, dans les entreprises, et dans tous les territoires. Elle a été également un électrochoc d'accélération sur le sujet de la transition écologique pour nombre de nos lecteurs. La Tribune veut donc poursuivre un modèle de croissance qui a fait ses preuves depuis sa reprise au tribunal de commerce de Paris il y a 8 ans. Nous ne voulons ni subir ni mourir de modèles de presse, ne correspondant ni à l'époque ni aux usages de nos lecteurs", indique Jean-Christophe Tortora, Président de La Tribune.

A l'occasion de ses 35 ans, et face à cette nouvelle étape de la transition numérique et écologique, La Tribune devient donc le 1er pure player leader de l'information économique en choisissant de faire du papier l'exception, et du digital l'unique canal d'information pour l'actualité.  La Tribune fait donc bien le choix d'une offre d'actualité 100% digitale et transforme le papier pour le temps long et la réflexion. Elle achève le premier acte de sa stratégie initiée depuis 2012.

Pour porter l'acte 2 de sa transformation, La Tribune annonce 3 nouveautés majeures en cette rentrée : ce lundi, La Tribune renforcera encore son offre d'actualité sur le digital avec le lancement de son studio TV au service de l'information et des territoires. Plus d'un million d'euros ont été investis en un an en faveur des investissements technologiques et des nouveaux contenus (territoires et Afrique). "L'offre TV constituera un axe fort de notre développement, que ce soit en France ou en Afrique", explique Delphine Chêne, Présidente de La Tribune Afrique.  "Nous avons su intéresser et capter nos audiences pendant et après le confinement. Nous continuerons dans les mois à venir".

La Tribune compte ainsi continuer à développer le nombre de ses abonnés numériques. "Le renforcement de notre offre éditoriale doit nous permettre d'accélérer la croissance du nombre d'abonnés numériques, entreprise il y a 1 an. Nous espérons recruter 10 000 nouveaux abonnés numériques au cours des mois à venir, en liaison avec la tendance de ces derniers mois et semaines", précise Tatiana de Francqueville, directrice marketing et développement.

La Tribune lancera également dès le 12 octobre, sa nouvelle revue mensuelle, le T, qui racontera sous la forme d'un mensuel de 130 pages toutes les transformations vécues par les entreprises et les citoyens : "Le papier n'est pas mort, il devient un produit éditorial d'exception que l'on conserve".

Valérie Abrial, Directrice éditoriale, explique le concept de la Revue :

« Nous avons choisi le T assez spontanément, car il incarne l'époque que nous vivons.  « T » pour le Temps de lire, de réfléchir, de penser ; « T » pour les Transformations qui changent le monde ; « T » pour les Territoires qui révèlent l'attractivité économique de notre pays et qui sont acteurs de la relance économique ; « T » pour l'envie de Transmettre un futur souhaitable ; « T » pour les Talents qui construisent un monde meilleur, « T » pour La Tribune qui depuis 35 ans porte un regard différent sur l'économie. ». La revue « T » sera diffusée en kiosques et en librairies à plus de 20 000 exemplaires et sera distribué au tarif de 9,90€.


La Tribune compte poursuivre l'accueil de nouveaux talents à Paris, en régions et en Afrique, pour renforcer son équipe actuelle composée de 40 journalistes. "La Tribune dispose de la rédaction économique la plus digitalisée, la plus décentralisée et la seule sur 2 continents. Cette singularité trace l'ambition d'un média économique leader pure player sur la francophonie. Le monde change, nos lecteurs ont de nouvelles attentes, nous devons y répondre", conclut Philippe Mabille, Directeur de la rédaction de La Tribune.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :