[Les transformateurs] : Dominique Fernier, l'accompagnateur

 |   |  519  mots
(Crédits : DR)
Tel un passeur, le président de Transpolis a su jeter des ponts entre recherche, industrie et collectivités pour créer l'environnement favorable à l'invention des mobilités du futur.

Il se dit "passionné par l'innovation", mais aussi "fasciné par les chercheurs qui savent décrypter les signaux faibles" et encore "certain depuis toujours qu'il faut créer des passerelles entre le monde scientifique et les usagers des technologies nouvelles". Autant dire qu'avec de telles prédispositions, Dominique Fernier ne pouvait guère échapper à l'aventure Transpolis. Ce pari a priori totalement fou d'une ville laboratoire où s'inventent les mobilités de demain.

"Transpolis, c'est avant tout de l'intelligence collective, le produit d'un énorme travail commun parti de l'intuition visionnaire du pôle de compétitivité LUTB, devenu CARA, sur les enjeux d'interaction entre les infrastructures et les usagers. Ensuite, l'ensemble de la filière du transport a été vite convaincu qu'il fallait travailler collectivement pour avoir un impact réel au niveau mondial. Nous avons donc fait un inventaire de ce qui existait et de ce qu'il nous manquait. C'était une ville laboratoire pour comprendre, mesurer, explorer au-delà des limites normales, les solutions de mobilité proposées", retrace le président de Transpolis, qui est également directeur de l'innovation et de technologie de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :