Dorie Bruyas, la pédagogue

 |   |  553  mots
(Crédits : DR)
Ancienne journaliste radio, Dorie Bruyas a raccroché son micro pour passer aux commandes de l'association Fréquence écoles. Au centre de ses préoccupations, la formation des jeunes aux enjeux du numérique. Elle est lauréate du prix Transformons la France dans la catégorie Education.

Elle considère le numérique comme "'un des grands enjeux de notre époque". Directrice de Fréquence Écoles depuis 2002, l'ex-journaliste radio Dorie Bruyas s'est engagée depuis une vingtaine d'années sur les questions du numérique.

Passionnée par les nouvelles technologies, la robotique, la programmation, les datas ou encore l'innovation éducative, cette personnalité énergique avait déjà décelé un véritable besoin d'aider les jeunes à développer leur sens critique. Avec un objectif : qu'ils deviennent ainsi "acteurs" au sein d'une société où les médias et le numérique occupent une place centrale.

"Au début de ma carrière de journaliste, j'avais monté une émission de critique de littéraire, animée par les enfants eux-mêmes. C'est alors que j'ai découvert le travail qui pouvait être réalisé avec ce public et dans quelle mesure il était utile pour eux de développer des compétences afin d'interagir demain dans un monde plus juste."

Une préoccupation qui n'a pas quitté, depuis, cette maman de trois enfants :

"Malgré les progrès réalisés, nous ne sommes pas encore tous égaux face à la question du numérique. Les jeunes de la génération "digital native" n'en ont que le nom : s'ils sont bien nés dans une société numérique, très peu ont développé des compétences à ce sujet."

Sens critique

C'est donc pour faire la différence entre les notions d'"utilisateur" et de "consommateur" des médias en ligne que Dorie Bruyas souhaite former les jeunes, à travers une prise de recul visant à leur apporter un regard critique et à mieux cerner le modèle économique des outils numériques qui leur sont offerts.

Pour cela, l'association organise notamment un événement grand public, « Super Demain », qui a rassemblé l'an dernier l'ensemble de l'écosystème de l'éducation au numérique aux côtés des familles. Avec une ambition : permettre aux jeunes d'échanger autour des différentes pratiques sur la Toile. Une action qui va de pair avec les événements et ateliers conduits par Fréquence Écoles, qui auront permis de former, au total, près de 20000 personnes aux enjeux du numérique au cours de l'année 2018.

"Si notre cible prioritaire reste les jeunes, nous aidons aussi les personnes qui accompagnent ces jeunes à devenir plus autonomes", glisse Dorie Bruyas.

Également cofondatrice et administratrice de la fondation LDigital (Lyon), cette dernière pose plus largement la question de la place des femmes au sein de l'écosystème digital.

"Je me suis prise d'amour dès 1995 pour les questions numériques et j'ai pu constater que cela fait trente ans que l'on régresse... On est en train de construire l'Internet de demain, mais uniquement avec des hommes : il faut se battre pour que les lignes changent. "

Avec une ambition : peser encore davantage.

Son prochain défi est déjà tout trouvé, puisque Fréquence Écoles travaille actuellement sur un appel à projet de taille visant à lui permettre de développer un projet régional pour l'inclusion numérique :

"L'idée est de voir comment travailler sur de plus grandes échelles et de permettre aux schémas actuels de répondre aux défis de demain, en envisageant notamment la transformation numérique du monde de l'éducation."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2019 à 20:40 :
Excellent

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :