Entreprise : faut-il lâcher prise... ou non ?

 |   |  153  mots
Le 16 novembre 2018 vous avez été plus de 300 à assister à la 13e conférence du cycle Philosophie & Management proposé par Acteurs de l'économie - La Tribune et l'iaelyon School of Management. A l'occasion de cet événement, Emmanuel Mony, président de la société Tarvel, et Vincent Aubin, agrégé de philosophie et intervenant au Collège Supérieur, ont dialogué pendant plus d'une heure. Acteurs de l'économie - La Tribune vous propose de revoir l’intégralité de ce débat en vidéo.

Cliché des manuels de développement personnel, le fameux « lâcher-prise » est souvent perçu dans l'entreprise comme une forme de dilettantisme. Est-il bien sérieux de « lâcher prise » face aux exigences de qualités et de délais souvent garantes de la satisfaction client ? Pourtant, les nouvelles formes de management - libéré, bienveillant... - suggèrent aux managers de prendre du recul sur l'opérationnel, de déléguer plus volontiers et d'accepter des méthodes qui ne seraient pas forcement les leurs.

Qu'est-ce que le « lâcher-prise » ? S'applique-t-il à l'entreprise ? Traduit-il un certain manque d'engagement, de motivation ? Serait-il la clé du bonheur en société ? Peut-on diriger sans s'inquiéter ? Quelle est cette « prise » que l'on tient ?

Pour en débattre :

Emmanuel Mony, président de la société Tarvel,
Vincent Aubin, agrégé de philosophie et intervenant au Collège Supérieur.

Débats animés par Bernard Jacquand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :