Philosophie et management | Déléguer plus, est-ce diriger mieux ?

 |   |  275  mots
(Crédits : DR)
Déléguer… Confier un pouvoir à autrui. Est-ce perdre un peu de son pouvoir ou aller vers l’enrichissement réciproque ? Motiver ses équipes et favoriser la progression de ses collaborateurs ; l’exercice est-il synonyme d’une certaine perte de contrôle ? Il génère souvent une inquiétude face au partage, une crainte du travail mal fait. Ces peurs sont-elles fondées ? A quels principes philosophiques la notion de délégation souvent perçue comme dangereuse est-elle fondamentalement liée ? Pour y répondre, Acteurs de l’économie-La Tribune propose en partenariat avec iaelyon, la 6ème conférence du cycle « Philosophie & Management » le vendredi 7 octobre 2016 à 12h15.

Accorder sa confiance

Il est parfois contre-nature pour un chef de lâcher la bride, d'accorder pleinement sa confiance. Pour ce faire, il lui faudrait savoir neutraliser ses postures-réflexes instinctives,  auto-protectrices et parfois contre-productives. Mais l'aversion aux pertes reste souvent plus forte que le risque de réaliser un gain. L'illusion que le contrôle sur un évènement, nous rend maîtres de nos vies est encore trop souvent présente. Or si on peut contrôler ses actes, on ne peut pas en contrôler les conséquences. Le mythe tenace selon lequel détenir l'information c'est détenir le pouvoir est-il en train de passer du côté de « l'ineptie ».

Distinguer les pouvoirs et chercher l'équilibre

A quoi tient le pouvoir ? A une transmission de l'autorité ? A des raisons psychologiques ? A sa force de domination vis-à-vis des autres formes de pouvoir ? En définitive, lorsque la délégation est un obstacle pour le manager, faut-il parler "du pouvoir" ou bien "des pouvoirs" ?
Manager c'est chercher l'équilibre entre déléguer et contrôler. Il est important de savoir imposer des directives tout en offrant des espaces de liberté. Comment le manager peut-il rendre ses collaborateurs autonomes et atteindre quand même ses objectifs ?
Autant de questions que l'on pose lorsqu'apparait celle du pouvoir ; souvent intrinsèquement liée à la nécessaire délégation.

Pour en débattre :

  • Laurent Constantin, dirigeant de Acti et de TLM.
  • Laura Lange, conférencière & consultante, philosophe en organisation

Débats animés par Claude Costechareyre.

Lieu :

Université Jean Moulin
Manufacture des Tabacs - Auditorium Malraux
16 rue du Professeur Rollet
69008 LYON

btn-inscription

iaelyon School of Management

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :