Prix Enrichir : Jean-Yves Blay, l’enthousiaste

 |   |  634  mots
(Crédits : DR - ADE Laurent Cerino)
À la tête du centre Léon-Bérard de lutte contre le cancer de Lyon et Rhône-Alpes, Jean-Yves Blay s’envisage comme un capitaine de navire. Celui qui fixe le cap et montre la direction à suivre. Chercheur et professeur en oncologie médicale, il ne perd jamais de vue ceux pour qui il est devenu médecin : les patients. Il est lauréat du 10e Prix de l'esprit d'entreprendre dans la catégorie Enrichir.

Avant d'entrer dans le bureau de Jean-Yves Blay, directeur général du centre Léon-Bérard, quelques phrases ornent le couloir qui mène à sa porte. Parmi ces quelques sentences, l'une attribuée à Antoine de Saint-Exupéry :

"Dans la vie, il n'y a pas que des solutions. Il y a des forces en marche ; il faut les créer et les solutions suivent."

Capitaine, mon capitaine

Une maxime qui inspire sans doute le médecin oncologue, chercheur et professeur en oncologie médicale. Et qui guide son action à la tête du centre de lutte contre le cancer de Lyon et Rhône-Alpes, depuis décembre 2014. Mettre des forces en marche afin d'enrichir un ensemble déjà constitué.

"Enrichir le centre Léon-Bérard revient à lui conférer de nouvelles missions, à lui adjoindre de nouvelles compétences afin de permettre de nouvelles découvertes", témoigne Jean-Yves Blay.

Tout l'objet de sa mission, également destinée à redéployer un établissement éprouvé sous la mandature précédente qui succédait à celle de l'emblématique Thierry Philip.

"L'établissement a su conserver une taille humaine, ce qui préserve une proximité essentielle." Jean-Yves Blay s'envisage un peu comme un capitaine de navire.

"Pour emmener une équipe, tout manager doit montrer la direction à suivre, et ce au plus lointain possible. La destination importe moins que le chemin que l'on va devoir emprunter."

Une révélation

Cette vision est indissociable de la passion et d'un enthousiasme forcené, "indispensables dans notre métier. Pour ne pas s'user, il faut être en permanence mû par la passion. Le manque d'amusement et de passion est signe qu'il est temps de changer de poste".

L'enrichissement guide également sa carrière de cancérologue. "Mon enrichissement personnel, intellectuel d'abord, est majeur au sein du centre Léon-Bérard. D'ailleurs, chacune des grandes étapes de ma carrière est marquée par un surcroît d'enrichissement :  en tant qu'interne, puis médecin, puis professeur et enfin directeur."

Une carrière très tôt orientée.

"Pendant mes études de médecine, j'ai découvert la cancérologie, un domaine qui d'emblée m'a plu. J'ai aussi appris que mon père, médecin lui-même, avait été soigné et guéri d'un cancer l'année de ma naissance. Il m'a raconté son parcours thérapeutique à une époque alors préhistorique." En 1985, Jean-Yves Blay effectue son premier stage d'internat au centre Léon-Bérard. "J'ai tout de suite su que c'est dans cette voie que je souhaitais m'engager."

Des pépites en or

Jean-Yves Blay intègre le centre Léon-Bérard en 1992 en tant que médecin de centre. Nommé professeur sept ans plus tard, il ne perd jamais de vue le patient. "Je réalise des recherches avant tout pour servir le patient. Dans notre métier, il est impératif de s'intéresser aux autres avant tout. C'est l'unique voie de satisfaction du travail effectué."

Et pour pouvoir soigner le plus grand nombre, Jean-Yves Blay s'est donné pour mission de développer et d' "assurer un positionnement international de manière durable. Le centre Léon-Bérard recèle déjà de nombreuses pépites. Mais le projet médical et scientifique est de transformer ces pépites en un gros tas d'or. L'ensemble du centre doit être présent sur la carte mondiale de la recherche et du traitement du cancer. Cela repose sur un triptyque :  excellence, innovation et dissémination de l'innovation. Cette mission de diffusion est primordiale pour pouvoir traiter un plus grand nombre de patients."

Le patient, encore et toujours.


La phrase : Guillaume Decitre, Decitre (Grand Prix 2012)
"Enrichir: s'agit-il uniquement de créer plus d'argent ? Ou peut-être de créer aussi plus de valeur pour soi et pour les personnes qui nous entourent ?"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :