Le libre arbitre : une illusion de notre cerveau ?

 |   |  178  mots
(Crédits : ADE)
L’être humain, en permanence influencé par des stimuli extérieurs, peut-il faire confiance à la rationalité de son cerveau dans ses processus de décisions ? Le libre arbitre, cette faculté que possède l’humain à se déterminer librement, à agir et penser sans influence est-il une construction illusoire de notre cerveau ? Réponses à l'occasion d'une conférence-débat organisée par CIC Lyonnaise de Banque, la Fondation Neurodis et Acteurs de l'économie le lundi 30 mars à 19h.

La notion de libre arbitre, synonyme de liberté, désigne le pouvoir de choisir de façon absolue ; en d'autres termes, d'être à l'origine de ses actes.

Mais quel est le mécanisme qui guide nos actions ? Le libre arbitre existe-t-il  vraiment ?  Pour certains, c'est l'âme ou la conscience, indépendante du cerveau qui agit, mais pour d'autres, scientifiques et spécialistes de la cognition, cette notion n'est qu'une illusion.
Il est dès lors possible de se demander si, considérée comme étant la base de notre société et de notre droit, elle peut être influencée par de nombreux stimuli extérieurs comme l'avancent les spécialistes des neurosciences.

Philosophes et scientifiques peuvent-ils s'accorder sur la définition et les contours de ce qu'est réellement le libre arbitre ?


Pour en débattre :

  • Angela Sirigu, directeur de recherche au CNRS, Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod.
  • Jean-Noël Dumont, philosophe, directeur du Collège Supérieur.

Animation : Claude Costechareyre.


Cet événement a eu lieu le lundi 30 mars 2015
>> Consultez le compte-rendu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :