Politique : Mouvements chez les députés LREM du Rhône

 |   |  413  mots
(Crédits : Capture écran Assemblée nationale)
Alors que le parti présidentiel s'effrite à l'Assemblée nationale, les députés LREM du Rhône ont choisi leur camp.

Article publié le 22 mai à 17:44, mis à jour le 26 mai à 18:58

Ils veulent "orienter l'action de la majorité vers plus de solidarité et d'écologie". Quarante-six députés de la majorité annoncent se rassembler pour lancer "En Commun!". Parmi les premiers signataires, on retrouve quatre députés du Rhône (sur les huit LREM que compte le département) : Yves Blein, Anne Brugnera, Anissa Khedher et Jean-Louis Touraine.

Pour ces élus, il ne s'agit pas de dissidence. Ils affirment "appartenir pleinement à la majorité". Ils entendent "peser plus" et "être mieux entendus dans les deux dernières années de la législature".

Parmi leurs revendications, ils souhaitent "réaffirmer la nécessité de services publics efficaces, accélérer la transition écologique, renforcer le modèle de protection sociale français et associer les citoyens, les acteurs associatifs et les corps intermédiaires à la pratique du pouvoir".

Un départ pour Ecologie, démocratie, solidarité

Bien que toujours partie prenante de la majorité présidentielle, c'est un autre coup dur pour LREM à l'Assemblée nationale, qui vient d'encaisser le départ de 18 députés pour le nouveau groupe Ecologie, démocratie, solidarité (EDS). En Auvergne-Rhône-Alpes, seul le député du Rhône, Hubert Julien-Laferrière a rejoint ce mouvement, dont il est d'ailleurs le porte-parole.

L'ex-LREM avait annoncé son départ du groupe dès le mois de mars dernier. Dans une lettre à ses électeurs, il évoque "les fondements de son engagement passés au second plan de l'agenda du gouvernement et du groupe majoritaire".

"Au fil des mois, l'ouverture, le dialogue, la recherche de l'efficacité et de l'équité ont laissé la place à un fonctionnement vertical dans lequel les voix divergentes ont été mises au ban des discussions (...)L'objectif de faire de la politique autrement a largement été abandonné en route et ceci malgré les débats et les sonnettes d'alarmes tirées à de nombreuses reprises", note-t-il encore.

Un départ pour Agir ensemble

Thomas Gassilloud, autre député LREM du Rhône, rejoint ce mardi le 10e groupe de l'Assemblée nationale, Agir ensemble.

Ces 17 premiers députés entendent être "les constructifs de la majorité et constituer son 3e pilier en faisant des propositions concrètes  au gouvernement". Parmi leurs propositions : une version "réaliste et inédite" du revenu universel, une mise en place effective d'une taxe carbone aux frontières européennes ou la mise en place de fonds d'investissement public/privé pour soutenir la reprise économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2020 à 5:32 :
Après avoir cassé moulte protections sociales, on joue les grands cœurs: ce n'est pas ce qu'on appelle de l'opportunisme?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :