Covid-19 : GL events impacté par la crise sanitaire

 |   |  304  mots
(Crédits : Olivier Teste)
Au premier trimestre, le géant de l'événementiel GL events publie des résultats fortement impacté par la crise sanitaire. La suite de son activité est également chahutée.

Sur fonds de crise sanitaire, le géant de l'événementiel enregistre une chute conséquente de son chiffre d'affaires. Il s'établit à 213,3 millions d'euros au premier trimestre 2020, soit une baisse de - 37,3%. En mars, l'activité s'est fortement réduite du fait du report de nombreux événements.

" Après une solide performance réalisée au cours des deux premiers mois et avec une activité normative en mars 2020, l'activité s'est fortement contractée en mars compte-tenu de l'évolution de la crise sanitaire mondiale et des mesures nationales, dont les fermetures administratives des établissements accueillant du public," commente via communiqué Olivier Ginon, président du groupe GL events.

Plan de réduction des coûts

La société indique avoir mis en œuvre un plan de réduction des coûts qui devrait permettre d'économiser 40 millions d'euros sur l'exercice et confirme la suppression du dividende. Elle reporte de nombreux investissements à hauteur de 60 millions d'euros.

La société d'événementiel anticipe une activité très affectée au deuxième trimestre 2020 tout en précisant "qu'il est prématuré de quantifier les impacts précis de cette crise sur son premier semestre ou sur ses résultats annuels" même si de très nombreuses manifestations sportives, culturelles et festives, prévues au 1er semestre et en juillet 2020, ont été reportées à compter de septembre 2020.

Mise à disposition de son savoir-faire

Au regard de cette baisse d'activité événementielle, GL events indique néanmoins pouvoir répondre, sur la base de son savoir-faire, aux "besoins de structures temporaires à vocation médicale" et en "développant des offres spécifiques au contexte".

Ainsi, c'est l'entreprise lyonnaise qui installera des sites d'accueil pour les malades du Covid-19 en Angleterre. Elle participe également, en Afrique du Sud et en Patagonie, à la construction d'hôpitaux temporaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :