Auvergne-Rhône-Alpes : 150 millions d'euros et des masques pour aider le secteur du BTP

 |   |  366  mots
(Crédits : Stéphanie Borg)
La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé une série de mesures pour aider le secteur du BTP. Il représente 250 000 salariés dans la région.

Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne Rhône Alpes a annoncé trois mesures importantes pour aider le secteur du BTP. Premièrement, une dotation de 100 000 masques en tissus à destination des entreprises du bâtiment de moins de 20 salariés.

"Nos entrepreneurs et nos salariés ont besoin de matériels de protection pour reprendre leur activité sereinement. La région a mis de côté 100 000 masques à destination des entreprises de moins de 20 salariés. En faisant ce choix, nous couvrons 90% des entreprises du BTP de la région", précise Laurent Wauquiez.

La totalité de ces masques ont été confectionnés par l'industriel isérois Porcher. La distribution se fera localement grâce aux fédérations du bâtiment, FFB et CAPEB. La deuxième urgence pour la Région est d'organiser la reprise des chantiers : la région entend "donner l'exemple" et se fait fort d'être la première collectivité à relancer ses chantier.

Un plan de relance de 150 millions d'euros

En complément, Laurent Wauquiez annonce un plan de relance de 150 millions d'euros pour soutenir les commandes publiques de chantiers dans les municipalités.

"L'idée est de permettre aux maires nouvellement élus de pouvoir bénéficier de l'aide de la région pour financer leurs projets en centre bourg, ou dans les écoles. Nous voulons relancer les commandes publiques," précise Laurent Wauquiez.

Cette aide 100% régionale sera décaissée sur le budget de la Région.

"Cette annonce de 150 millions d'euros est un signe fort qui devrait encourager les maîtres d'ouvrage privés à faire de même. Nous avons des discussions dans ce sens actuellement sous l'égide du ministère de l'économie," commente Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment et entrepreneur dans l'Isère.

Depuis le 17 mars, la majorité des chantiers de la région sont à l'arrêt, suspendus à la volonté des entrepreneurs du bâtiment de reprendre le travail dans des conditions de sécurité et de respect des gestes barrières optimum. Depuis, la reprise s'organise sur la base des recommandations inscrites dans un "guide des bonnes pratiques", édité par le gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :