Coronavirus : Salomon se lance dans la production de masques

 |   |  342  mots
L'atelier de prototypage de Salomon au coeur des Alpes
L'atelier de prototypage de Salomon au coeur des Alpes (Crédits : Salomon)
Le spécialiste des sports de montagne installé au cœur des Alpes, plutôt habitué à la confection d'équipements adaptés, se lance dans la production de masques en partenariat avec son fournisseur historique, le groupe ardéchois Chamatex.

A l'Annecy Design Center (ADC), le siège de Salomon, l'équipe de prototypage composée de 10 personnes dédiée habituellement à la confection de chaussures de ski, vêtements ou encore de sacs à dos se réinvente. Habituée à collaborer avec des athlètes, elle change de cible et se lance dans la production de masques pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Une démarche qui a été initiée par son fournisseur historique, l'ardéchois Chamatex. Ce spécialiste du textile travaille depuis 5 ans avec Salomon qui utilise sa technologie pour l'intérieur de certains de ses modèles de chaussures.

"Ils possèdent des talents uniques pour fabriquer des textiles innovants", précise Guillaume Meyzenq, vice-président du footwear chez Salomon.

En cinq jours, les équipes de Salomon ont mis au point le gabarit sur la base d'un textile multicouche lavable et réutilisable. Désormais, les deux industriels s'engagent à produire 90 000 masques textiles entre avril et juin, en attendant la reprise de la fabrication des équipements de sport. C'est Chamatex qui est chargé de la commercialisation.

Démarche partenariale

Cette démarche partenariale s'inscrit dans l'appel national lancé par le gouvernement français à l'industrie textile.

" Les masques sont certifiés par la DGA (Direction Générale de l'Armement) et seront destinés principalement aux administrations et aux industriels de tous les secteurs du monde des affaires dans un avenir proche", précise l'entreprise dans un communiqué.

Elle fait également écho à l'appel du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, qui mise sur les industriels de sa région pour "relever le défi d'une production régionale".

"Nos entrepreneurs ont relevé le défi de proposer des produits made in Auvergne-Rhône-Alpes en procédant à une reconversion de leurs appareils industriels. La capacité de réactivité et d'adaptation de notre tissu économique est aussi un atout pour la sortie de crise", se félicitait Laurent Wauquiez il y a quelques jours lors de la présentation à la presse de différentes initiatives régionales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :