Covid-19 : Les dirigeants de Michelin diminuent leur rémunération

 |   |  218  mots
(Crédits : Philippe Wojazer)
Le groupe Michelin a annoncé ce lundi que ses dirigeants avaient accepté une baisse de leur rémunération en "manifestation de solidarité" avec les salariés du groupe en chômage partiel.

Comme de nombreux équipementiers, le groupe Michelin a mis en chômage partiel une partie de ses salariés pour faire face au ralentissement de l'activité du groupe.

Florent Menegaux et Yves Chapot, dirigeant et gérants du groupe, ont choisi de diminuer d'environ 25% leur rémunération sur les mois d'avril et de mai et de renoncer à une partie de leur rémunération variable 2019 versée en 2020 - encore soumis aux actionnaires de l'Assemblée générale du 23 juin 2020.

"Dans ce contexte, en manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin revoient à la baisse leur rémunération", indique l'entreprise clermontoise dans un communiqué.

Les membres du comité exécutif ont volontairement décidé de baisser leur rémunération d'environ 10% pendant la même période.

Michel Rollier, le président du conseil de surveillance, et ses membres indépendants font don de 25% de leurs jetons de présence reçus en 2020 à des fondations de leurs pays respectifs ayant pour objet la lutte contre le Covid-19.

"Cette baisse sera reconduite aussi longtemps que des salariés du Groupe se trouveront en situation d'activité partielle au motif de la crise sanitaire du Covid 19", précise également le groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :