Résultat annuel : Esker poursuit sa dynamique de croissance

 |   |  291  mots
(Crédits : Esker)
Avec un résultat net en croissance de 10%, et un chiffre d'affaire qui atteint 104,2 millions d'euros, le groupe Esker envisage avec sérénité une accélération de sa croissance pour l'exercice 2020.

Esker, le spécialiste lyonnais de la dématérialisation de documents, publie ses résultats pour l'année 2019. Son chiffre d'affaires s'élève à 104,2 millions d'euros, soit une progression de 20% par rapport à 2018.

Cette croissance s'explique principalement par le "succès toujours croissant des solutions de dématérialisation Cloud", explique la société dans un communiqué. Ce produit représente 90% de l'activité, soit une croissance de 21% par rapport à 2018.

Les performances commerciales du groupe atteignent des records avec une progression de 47% par rapport à 2018 de la valeur minimum garantie des contrats signés en 2019.

" Toutes les zones géographiques ont affiché une forte dynamique de signatures pour 2019, avec une performance particulièrement exceptionnelle des États-Unis où la progression de la valeur des contrats signés atteint 75% " explique la société dans un communiqué.

Le résultat courant du Groupe progresse de 10% pour atteindre 12,7 millions d'euros en 2019, contre 11,6 millions d'euros en 2018. Le résultat net progresse dans les mêmes proportions que le résultat courant et s'établit à 9,7 millions d'euros.

Un effectif en progression

Au cours de l'exercice 2019, l'effectif moyen du Groupe a progressé de 18% pour atteindre 681 personnes à fin décembre.

" Le département consulting a représenté l'augmentation la plus significative avec 23% d'effectifs supplémentaires. Les équipes commerciales et marketing ont ainsi été augmentés de 20% au cours de l'année 2019" explique le groupe.

Malgré l'épidémie de Covid-19, "Esker réaffirme à ce stade sa confiance dans la réalisation d'un objectif de croissance à deux chiffres pour 2020, avec un résultat qui devrait s'inscrire en progression par rapport à 2019".

" Le modèle économique d'Esker basé sur des contrats pluriannuels et des abonnements indépendants des volumes d'activité limitera les effets négatifs de la situation causée par le virus," estime-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :