Covid-19 : La Métropole de Lyon débloque 100 millions d'euros pour soutenir les entreprises du territoire

 |   |  272  mots
(Crédits : DR)
La Métropole de Lyon a annoncé la création d'un fonds d'urgence de 100 millions d'euros pour aider les entreprises du territoire. Cette aide viendra s'ajouter à l'aide de l'Etat.

Après avoir lancé une série de mesures de première urgence, notamment à direction des professionnels du tourisme et de l'hôtellerie, la Métropole de Lyon a annoncé, par communiqué, la création d'un fonds d'urgence de 100 millions d'euros pour soutenir les entreprises de la région en difficultés à cause de la crise sanitaire. Cette aide pourra s'étendre jusqu'à fin juin 2020, précise la Métropole.

Un point important cependant : pour percevoir l'aide métropolitaine, il faudra être éligible à l'aide mise en place par l'état.

1 000 euros supplémentaires

Interrogé par La Tribune, la Métropole de Lyon précise :

"Nous allons nous appuyer sur les critères de l'Etat pour attribuer une aide métropolitaine. L'Etat a annoncé accorder une aide de 1 500 euros par mois aux entreprises en difficulté, la métropole complétera de 1 000 euros. Les entreprises qui le souhaitent pourront, dès fin mars ou début avril, en faire la demande sur le site du gouvernement."

Les entreprises qui le souhaitent pourront s'inscrire sur https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises, afin de solliciter le soutien de l'Etat et de la Métropole. Les critères d'éligibilités à ces aides sont en train d'être défini par l'Etat.

"Les critères d'attributions ont vocation à évoluer, mais on peut imaginer par exemple, un comparatif du chiffre d'affaire de l'entreprise entre mars 2020 et la même période en 2019 ou 2018," explique la Métropole.

Ce fonds d'urgence s'ajustera "en fonction des besoins réels et de la durée de la crise", précise David Kimelfeld, le président de la Métropole de Lyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2020 à 19:16 :
Je travaille dans la santé et sécurité du travail. Je n'aurais jamais pensé que tout ceci puisse arriver, mais le confinement est nécessaire, c'est évident. Les conséquences sur l'économie sont par contre plus délicates pour certaines catégories il me semble.

"Les critères d'attributions ont vocation à évoluer..." il faudrait en effet car les petits patrons ou indépendants n'ont aucune aide prévue dans le millefeuilles de subventions prévu... (Pas de chômage partiel ; pas de télétravail réaliste ; pas d'allocation ni d'arrêt maladie pour enfant gardé... etc) et la seule aide prévue (1500€/mois) se base sur un mois plein (comparaison de mars 2020 avec 2019 pour bénéficier), or la majorité des Travailleurs Non Salariés ne peut rien percevoir car la 1ère moitié du mois a été travaillée normalement (selon la date du confinement)... bref, aucune "chance" d'avoir 70% de CA en moins entre mars 2020 et mars 2019, ce qui est pourtant leur règle de calcul !! Si la nouvelle aide de la Métropole suit la même logique de l'Etat, ce sera pareil.

Mieux vaudrait comparer à une rémunération moyenne trimestrielle (voire annuelle) car par exemple ma SARL a eu un coup dur l'année passé en mars / avril justement si bien que j'ai été déficitaire... Bref, c'est bien ces aides mais ce serait mieux de les calibrer pour que toutes les sociétés impactées puissent avoir une aide pour maintenir nos emplois de façon équitable. Salutations
Réponse de le 01/04/2020 à 14:24 :
Totalement d'accord avec le message de Clem TNS. Ce mode de calcul est ridicule!
je suis profession libérale et je ne peux bénéficier d'aucune aide car ayant travaillé la moitié du mois de mars mon CA n'a pas baissé de 70% ce qui parait logique!

Ces aides ne sont qu'un coup de communication et de pub pour l'état et toutes les institutions pour dire on a tout fait pour aider les entreprises et les indépendants mais c'est faux! tout cela ne nous aide en rien bien au contraire.
Et l'opinion publique ne se rend pas compte des conditions pour obtenir ces aides et se demande donc pourquoi nous nous plaignons...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :