Vallée de la Chimie : la métropole de Lyon imagine les transports de demain

 |   |  538  mots
(Crédits : DR)
En collaboration avec le SYTRAL, la Métropole de Lyon met en place dix nouveaux services pour faciliter la mobilité des 50 000 salariés de la Vallée de la Chimie et désengorger les axes routiers.

La Vallée de la Chimie est l'un des projets phare de développement économique et industriel de la Métropole de Lyon. Ce pôle industriel et scientifique d'envergure souffre d'un réseau de transports en commun inadapté à la demande de ses usagers.

"Aujourd'hui, près de 75 % des 50 000 salariés qui travaillent dans la Vallée utilisent leur voiture pour les trajets domicile - travail, et le territoire connaît une importante congestion des voies de circulation aux heures de pointes. Pour accompagner les investissements industriels en cours, qui vont contribuer à densifier encore l'activité sur la Vallée, nous souhaitons continuer à déployer le réseau de transports en commun, aménager les infrastructures de la Vallée et imaginer les nouvelles mobilités de demain, au service des usagers," indique Julien Lahaie, Directeur de la Mission Lyon Vallée de la Chimie

Connecter la Vallée de la Chimie à la Gare Part-Dieu

Le SYTRAL prévoit d'ici la fin de l'année, de relier la Vallée à la Gare Part-Dieu en seulement 35 minutes. Pour cela, les principales lignes assurant la desserte de la Vallée de la Chimie (ligne Zi6, ligne 60, ligne C12 et ligne 93) verront leur cadence augmenter.

L'occasion d'introduire les énergies renouvelables avec la mise en place de bus roulant à l'hydrogène. Ils seront alimentés par une énergie locale, fabriquée sur place à partir d'énergie produite par le barrage de Pierre-Bénite. TCL lance son offre de Transport à la Demande (TAD) en partenariat avec Keolis pour rabattre les salariés vers les gares de Feyzin et de Saint-Fons.

Multiplier les alternatives vertes

Vélo, covoiturage, télétravail ou encore véhicule électrique individuel, les alternatives à la voiture personnelle ne manquent pas. Dans ce nouveau plan mobilité, une place centrale est donnée aux vélos : trois premières stations Vélo'v de la Vallée seront mises en place fin décembre sur la commune de Saint-Fons ainsi qu'un système de location longue durée des vélos à assistance électrique My Velo'v en partenariat avec Cyclable JCDecaux et la Métropole de Lyon.

En parallèle de ces solutions de mobilité verte, une carte de recyclabilité du territoire sera mise en place pour faciliter les trajets quotidiens des usagers et classifier les itinéraires par niveaux de difficultés.

Enfin un service de vélo bus sera proposé entre Lyon Gerland et la Vallée pour accompagner les cyclistes débutants et les sensibiliser à la sécurité routière sur deux roues.

 Le covoiturage, l'autopartage et le télétravail

Une plateforme de co-voiturage spécifique à la Vallée de la Chimie ainsi qu'une communauté d'entraide inter-entreprises sera également créée pour faciliter les trajets quotidiens. Pour ceux qui préfèrent l'auto-partage, des véhicules Esprit développés par le CEA sur le site de JTEKT, utilisables sans permis de conduite seront bientôt disponibles. Ils ont été testés au cours du mois de septembre 2019, "avec des tests concluants".

Dernière alternative, l'outil Reduc'mob développé par la métropole de Lyon, avec le soutien de l'ADEME, permet d'accompagner le déploiement du télétravail et de mesurer le gain économique et écologique issu de celui-ci.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :