Villeurbanne : Le Bel Air Camp touché par un important incendie

 |   |  383  mots
(Crédits : SDMIS69)
Une partie du Bel Air Camp, situé sur l'ancien site d'Alstom Transport à Villeurbanne, est touchée par un incendie. Une cinquantaine de startups y sont hébergées. Une solution de relogement devrait leur être proposée dans la journée.

Article publié à 10:05, mis à jour à 13:27

Une partie du Bel Air Camp a été touché ce matin par un incendie. Selon la Préfecture du Rhône, il est désormais circonscrit.

Le feu a détruit environ 12 000 m2 du bâtiment qui abrite la pépinière d'entreprise Bel Air Camp. Au total près de 80 entreprises y sont hébergées, soit près de 350 emplois. Parmi elles, des pépites de la tech lyonnaise comme Meersens, Capsixrobotics ou encore Doctibike - dont les batteries qu'elle fabrique ont, pendant quelques heures, fait craindre des risques de pollution.

Selon le propriétaire du site, le promoteur immobilier DCB International, "deux rondes y ont été effectuées cette nuit sans rien de suspect". En attendant d'en savoir plus, une réunion est prévue avec la Mairie de Villeurbanne à 14h30.

"Notre priorité est de trouver une solution de relogement pour nos startups", indique Didier Caudard Breille, le président directeur général de DCB à La Tribune.

Lire aussi : Comment les startups se fabriquent au Bel Air camp

L'écosystème se mobilise pour aider à la relocalisation. Par exemple, la Région Auvergne-Rhône-Alpes ouvre son campus du numérique.

Friche industrielle

Même s'il est situé sur l'ancien site d'Alstom Transport à Villeurbanne, le site (34 000 m2 au total, 4 bâtiments) n'est "ni classé SEVESO, ni même une installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE)" indique la Préfecture. En conséquent, aucune "mesure de confinement n'est nécessaire".

"Depuis août 2015, le site Alstom a emménagé dans un bâtiment neuf à Villeurbanne à quelques mètres de ses anciens locaux. Nous déplorons cet incident qui suscite l'émotion chez nos salariés ayant travaillé dans ces bâtiments", indique Alstom dans un communiqué.

Une usine Safran est située à proximité du site. "Elle n'est ni touchée ni menacée", poursuit la Préfecture. Ce que confirme l'industriel en réponse aux inquiétudes des habitants sur Twitter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2019 à 21:20 :
Merci 🙏 à l'IT-Akademy qui héberge gracieusement l'école du BelAir Camp et ses 20 élèves sinistrés depuis mardi matin.
a écrit le 09/10/2019 à 17:35 :
Silence assourdissant de la dirigeante de Doctibike !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :