Auvergne-Rhône-Alpes : les difficultés de recrutement freinent toujours le développement

 |   |  258  mots
Le secteur du BTP est l'un des plus optimistes pour le 2e semestre.
Le secteur du BTP est l'un des plus optimistes pour le 2e semestre. (Crédits : CC by Burst)
Après la crise sociale survenue fin 2018, l'activité du deuxième semestre 2019 est marqué par un certain regain de confiance. Même si les difficultés de recrutement persistent.

Malgré la crise sociale due au mouvement des Gilets jaunes, et le creux du début d'année, les entreprises de la région restent confiantes. Pour le second semestre, 72% des TPE et PME prévoient une stabilité de leur chiffre d'affaires (42%) ou en hausse (30%), selon le panel semestriel de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes. Dans la continuité du 1er semestre, le secteur du BTP est le plus optimiste quant à leur activité, 1/3 des entreprises se disent même prêtes à miser sur une diversification de leur activité.

Des difficultés de recrutement

Dans ce baromètre représentatif du tissu de TPE-PME de l'industrie, du BTP, du commerce et des services, 53 % des TPE-PME se disent freinées dans leurs gains de productivité. Les causes les plus fréquemment invoquées : les compétences insuffisantes de leurs collaborateurs (43%) ainsi que des contraires administratives et réglementaires (42%). Viennent s'ajouter le manque de capacité financière pour se moderniser (20% des entreprises) ainsi que la difficulté à utiliser de nouvelles technologies (13%). Cette notion de compétence reste globalement un frein au développement : 42% des TPE-PME interrogées estiment avoir des difficultés à recruter.

Des besoins en progression

Pourtant, la part des entreprises exprimant un besoin de recrutement est importante. 48% des TPE et PME estimaient en juillet avoir besoin de recruter un ou plusieurs collaborateurs au cours des 6 prochains mois.

C'est dans les domaines de l'industrie, du transport logistique et du commerce de gros que cette part est particulièrement élevée et en progression. Cette tendance s'accompagne d'une tendance au développement des effectifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :