Transport : Transdev Auvergne-Rhône-Alpes quitte Chambéry pour Saint-Etienne

 |   |  256  mots
Transdev, via la STAS, exploite le réseau de transports en commun de Saint-Etienne.
Transdev, via la STAS, exploite le réseau de transports en commun de Saint-Etienne. (Crédits : SG)
L’opérateur international Transdev va implanter sa direction régionale Auvergne-Rhône-Alpes à Saint-Etienne. Objectif : renforcer ses partenariats avec Saint-Etienne Métropole.

Ils étaient jusqu'ici installés à Chambéry. D'ici peu, les 15 salariés de la direction régionale du groupe de transport Transdev prendront place au sein de One Station, le nouvel immeuble tertiaire du quartier Chateaucreux à Saint-Etienne.

"Le périmètre de la région a bougé. Saint-Etienne est désormais au centre de cette nouvelle grande région. De plus, Saint-Etienne représente une part importante de notre présence dans la région puisqu'un tiers des salariés Transdev en Auvergne-Rhône-Alpes travaille à Saint-Etienne, au sein de la STAS", explique Ludovic Jourdain, directeur de la STAS, le réseau de transports en commun stéphanois piloté par Transdev.

Faciliter l'innovation

Au-delà de cet aspect géographique, Ludovic Jourdain évoque un intérêt stratégique à installer les cadres de Transdev dans la préfecture ligérienne. Notamment, en termes d'innovation.

"Transdev travaille en étroite collaboration avec Saint-Etienne Métropole sur plusieurs sujets pionniers : la solarisation par exemple ou encore le développement de l'application globale de déplacements Moovizy 2 (service de MaaS, Mobility as a service), très innovante et dévoilée au début de l'été".

"Un rapprochement géographique de nos équipes avec les forces vives de ce territoire, startups, designers, experts et décideurs locaux, ne fera que renforcer la pertinence et la qualité de service", fait savoir Thierry Mallet, le P-dg de Transdev.

Transdev emploie 82 000 salariés dont 4 133 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. A Saint-Etienne, la STAS a enregistré, en 2018, 46 millions de voyages, soit 150 000 de plus qu'en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :