Attractivité  : Lyon reste la première alternative à Paris

 |   |  350  mots
(Crédits : DR)
D'après le baromètre annuel réalisé par le cabinet EY, Lyon consolide sa place de seconde métropole la plus attractive de France aux yeux des investisseurs étrangers.

Lyon conforte sa seconde place de seconde métropole la plus attractive de France à l'international derrière l'Île-de-France. C'est ce qui ressort du baromètre annuel sur l'attractivité de la France réalisé par le cabinet EY qui dénombre 135 projets portés par des investisseurs étrangers l'an dernier, soit 13% de l'ensemble des projets.

Autre indicateur, sur les 210 dirigeants internationaux interrogés pour réaliser l'étude, 50% considèrent Lyon comme la ville française la plus susceptible de concurrencer Paris, loin devant Toulouse (25%), Bordeaux (23%), Marseille (20%) ou encore Lille (9%).

" Nous devons continuer à aller plus loin pour conforter notre attractivité, en se battant toujours comme je le fais pour chaque implantation stratégique avec les centres de décision et de R&D. Je pense aussi que nous devons changer de dimension sur le capital-risque et l'accélération, et plus largement sur l'état d'esprit entrepreneurial et de prise de risque qui se joue très tôt (...). Le maintien voire l'amélioration de notre attractivité se joue aussi au quotidien avec les entreprises déjà implantées sur le territoire, dans l'accompagnement de leur projet d'extension de leurs activités", a réagi, dasns un communiqué, le président de la Métropole David Kimelfemd.

La France plus attractive que l'Allemagne

Une annonce sur l'attractivité régionale qui intervient quelque semaines après l'annonce, par l'Aderly (Agence de développement économique de la région lyonnaise) d'un nombre record, l'an dernier, de 116 implantations d'entreprises dans l'aire économique lyonnaise qui prévoient, au total de créer plus de 2550 emplois au cours des trois prochaines années.

Le baromètre publié par EY montre aussi que, pour la première fois, la France ravit la seconde place du podium à l'Allemagne en nombre de projets d'investissements étrangers, et qu'il s'agit du seul pays à progresser dans une Europe en légère baisse d'attractivité.

L'élan industriel du pays est marqué avec 339 projets d'investissements soit une progression de +5% par rapport à 2017 qui positionne la France n°1 européen. Par ailleurs, Paris devance Londres pour la deuxième année consécutive.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2019 à 11:23 :
Bonne nouvelle qui confirme le dynamisme lyonnais
On change rien et et on garde la même équipe métropolitaine et Aderly pour poursuivre
Bravo à ceux qui dynamisent le Métropole lyonnaise

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :