Fintech : FinKey lève 800 000 euros

 |   |  550  mots
(Crédits : Nguyen Huy Kham)
Alors que FinKey se présente comme la première plateforme de recherche de financements pour les entreprises, la société vient de lever 800 000 euros pour accompagner son développement.

L'histoire ne dit pas si FinKey a utilisé sa propre plateforme pour trouver les investisseurs de sa première levée de fonds. Officialisé début avril, ce financement de 800 000 euros a été obtenu auprès du B612 Participations, du Crédit Agricole Alpes Développement, de Business Angels et de Bpifrance. Il permettra notamment à l'entreprise de recruter des profils techniques pour le développement de sa plateforme digitale et commerciaux pour donner de la visibilité à FinKey.

Un réseau adapté à chaque projet

Créée à Lyon en 2017, FinKey propose un outil de préconisation financière. Sa plateforme numérique trouve et sélectionne les financements les plus adaptés à chaque projet, qu'il s'agisse de création, transmission ou développement de TPE/PME, startups, ou entreprises innovantes.

Finkey recense ainsi plus de 5 000 dispositifs (aides et subventions, financements bancaires, investisseurs en capital) accessibles à tous. La société met aussi en relation les entrepreneurs avec un réseau de 200 conseillers et prescripteurs, ainsi que des partenaires de divers corps de métiers (expert-comptable, avocats d'affaires, assureurs...)

"Ce réseau est la pierre angulaire de notre accompagnement [...]. Dans une entreprise, le besoin de financement est récurrent : de la création à la transmission en passant par toutes les phases de développement. La recherche de financement peut représenter une vraie perte de temps et donc d'argent pour un dirigeant," souligne Florent Jacques, cofondateur de FinKey.

Concrètement, comment ça marche ?

L'entrepreneur renseigne les informations de son entreprise ainsi que les détails de son projet de financement sur la plateforme numérique dédiée. FinKey analyse les dossiers pour juger de leur pertinence, de la possibilité de financement etc. Si le projet est retenu, l'entrepreneur bénéficiera d'un accompagnement dans la recherche de financement et c'est alors qu'il est dirigé vers les meilleurs experts en fonction de ses besoins. L'entrepreneur ne verse rien directement à FinKey, l'entreprise récupérant un pourcentage sur la levée de fonds.

"C'est une commission au succès," résume Marie Colnot, chargée de communication de l'entreprise.

Alors que la société reçoit une centaine de dossiers par mois, déjà 8,3 millions d'euros ont pu être levés grâce à ce réseau pour une dizaine d'entreprises soutenues. Une trentaine bénéficient actuellement de cet accompagnement.

Accélérer le développement technique de FinKey

FinKey travaille à partir de multiples sources de données publiques qu'elle référence ensuite sur sa marketplace. Afin d'assurer l'enrichissement de sa base de données et de proposer un accompagnement toujours plus en phase avec les secteurs et la maturité des projets, la fintech veut ajouter à sa solution des "briques de machine learning".

"L'IA va nous permettre d'améliorer notre connaissance des acteurs de l'écosystème du financement, d'anticiper leurs besoins et de les connecter plus pertinemment. Notre outil deviendra un guide numérique pour le chef d'entreprise afin qu'il soit toujours connecté aux bons interlocuteurs sur le marché," explique Florent Jacques.

A Lyon et Grenoble, FinKey - qui emploie 12 collaborateurs - est soutenu par le B612, la structure d'accompagnement de startups tech de la Caisse d'Epargne Rhône Alpes. En 2018, la société a réalisé 100 000 euros de chiffre d'affaires, total qu'elle a déjà atteint pour ce début d'année 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :