2019 : premier trimestre modéré pour bioMérieux

 |   |  417  mots
(Crédits : Métropole de Lyon)
BioMérieux, acteur mondial du diagnostic in vitro, réalise un premier trimestre conforme à ses attentes, malgré des performances moins fortes en Europe.

Le groupe lyonnais bioMérieux clôture le premier trimestre de l'année à 632 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre 587 millions au 31 mars 2018, soit une hausse de +7,7 % annonce le groupe dans un communiqué.

La croissance de ses ventes, à périmètre et taux de change constants, augmente de 3,8 %. Celle-ci est notamment portée par le dynamisme de ses applications cliniques en biologie moléculaire qui réalisent 172,2 millions d'euros de chiffre d'affaires (+9,7 %).

"Le chiffre d'affaires de bioMérieux a continué de progresser durant ce premier trimestre de l'année 2019 mais à un rythme modéré du fait d'une saison grippale de moindre intensité et d'un démarrage de l'activité plus lent en Europe et sur les ventes d'équipements. Nous confirmons aujourd'hui les objectifs annuels que nous nous sommes fixés pour l'exercice 2019," affirme Alexandre Mérieux, président directeur général dans un communiqué.

Lire aussi : Résultats 2018 : bioMérieux dépasse ses objectifs de croissance

L'Asie flambe, l'Europe stagne

Du côté de la répartition géographique de l'activité de bioMérieux, les ventes augmentent particulièrement en Asie-Pacifique : 112 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisé, soit une croissance de 11,6 % par rapport au premier trimestre 2018.

La "région Amérique" voit son activité progresser de 3,1 % par rapport à la même période en 2018, atteignant un chiffre d'affaires de 297 millions d'euros.

En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, le chiffre d'affaires s'élève à 223 millions d'euros représentant une légère hausse de 1,4 %.

"En Europe, la croissance robuste des applications industrielles dans l'ensemble de la zone a été compensée par une dynamique moins favorable des applications cliniques, notamment en France, au Royaume-Uni et en Italie [...]. De solides performances ont été enregistrées au Moyen-Orient et en Russie, alors que l'Afrique a connu un démarrage plus lent, du fait principalement d'une moindre activité ponctuelle en Algérie et au Botswana," note le groupe.

Une nouvelle acquisition

Au cours du trimestre, bioMérieux a racheté l'ensemble des actions de la société Invisible Sentinel Inc. basée à Philadelphie (Etats-Unis) pour 75 millions de dollars. Celle-ci développe, fabrique et commercialise des solutions de diagnostic moléculaire pour la détection d'agents pathogènes et autres contaminants dans les aliments et les boissons. L'entreprise compte 40 équivalents temps-plein et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires d'environ 9 millions de dollars.

Des annonces mitigées, sanctionnées ce mercredi à la Bourse de Paris : le titre a perdu jusqu'à -10,5 % dans la matinée, pour remonter ensuite à -6,35 % à 14h00 à 69,35 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :