Gilets jaunes : les commerçants impactés pourront souscrire un prêt à taux zéro

 |   |  328  mots
(Crédits : YP)
Quatre banques se sont engagées, aux côtés de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, pour proposer des prêts à taux zéro aux commerçants impactés par la crise des gilets jaunes.

Article publié le 4 avril 2019, mis à jour le 9 avril à 18:54 avec une précision sur les caisses du Crédit Agricole concernées.

Fin janvier, la Région Auvergne-Rhône-Alpes avait annoncé sa volonté de soutenir les commerçants et artisans de proximité, impactés par les manifestations hebdomadaires des gilets jaunes depuis l'automne, en débloquant un enveloppe globale de 8 millions d'euros.

En complément d'une aide directe de 2 millions d'euros, la Région a finalisé son dispositif de prêt à taux zéro en signant une convention avec les cinq caisses régionales du Crédit Agricole (Centre France, Loire Haute-Loire, Centre Est, Sud Rhône Alpes, Savoie), la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes, la Caisse d'Epargne Rhône-Alpes et Loire Drôme Ardèche et la Banque Postale Centre Est.

Lire aussi : Gilets jaunes : Auvergne-Rhone-Alpes débloque 8 millions d'euros pour les commerçants et les artisans

Ainsi, les chefs d'entreprise ayant subi une perte de chiffre d'affaires d'au moins 20% entre le 1er novembre 2018 et le 31 janvier 2019, par rapport à l'année précédente sur la même période, pourront financer leurs besoins en trésorerie, la Région se portant garante à hauteur de 80% du montant du prêt.

"Nous sommes aujourd'hui dans une situation grave, d'extrême urgence, et nous devons tous nous mobiliser pour sauver nos commerçants, artisans et l'économie de proximité de nos centres-villes. Nous ne pouvons pas nous résigner à voir nos commerces fermer à cause des manifestations [...]. La Région se portera caution, ce qui permettra de limiter les situations sensibles et à risques pour nos commerçants et artisans, et de leur redonner de l'oxygène," déclare Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans un communiqué.

Les commerçants peuvent adresser leurs demandes directement à leur banque si elle fait partie de l'une des quatre citées, ou passer par les chambres consulaires, organisations professionnelles patronales ou encore en consultant le site Internet de la Région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :