Anthogyr passe sous l'égide du groupe suisse Straumann

 |   |  290  mots
(Crédits : Facebook / Anthogyr)
La multinationale suisse Straumann annonce l'acquisition de la société haut-savoyarde Anthogyr. Cette dernière compte sur ce partenariat pour se développer à l'international.

Après une prise de capital du groupe Straumann à hauteur de 30% dans la société Anthogyr en 2016, le spécialiste des solutions dentaires et orthodontiques a conclu un accord avec l'entreprise française pour augmenter sa prise de participation à 100%.

Le haut-savoyard Anthogyr, spécialisé dans la mécanique de précision, fabrique des implants dentaires. Basée à Sallanches, la société de 400 collaborateurs réalise un chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros et souhaite se développer à l'international.

"Nous avons déjà augmenté notre capacité de production afin de préparer notre croissance future et nous bénéficierons des capacités mondiales du Groupe en matière de ventes, de marketing et de distribution," déclare Eric Genève, le président-directeur général d'Anthogyr dans un communiqué.

De son côté, Straumann bénéficie déjà des retombées d'Anthogyr depuis 2016. Grâce à ce partenariat, le groupe a pu se positionner sur le secteur des implants non premium en Chine et en Russie.

"Nous avons réussi à générer une forte croissance grâce à la marque (ndlr : en Chine et en Russie). Notre objectif est de conduire son expansion internationale avec Neodent, Medentika et nos autres marques, en offrant à nos clients et à leurs patients des solutions de haute qualité avec une gamme de prix plus large que celle proposée par d'autres entreprises," soutient Marco Gadola, président directeur général du Groupe Straumann.

En 2018, le chiffre d'affaires du géant Suisse s'est élevé à 1,2 milliards d'euros (1,3 milliards de francs suisses), en progression de 23%. Situé à Bâle, le groupe compte quelque 6 000 collaborateurs dans le monde.

La transaction devrait être effective au début du deuxième trimestre 2019. Les conditions financières n'ont pas été communiquées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :