Mecelec Composites sort du rouge

 |   |  180  mots
(Crédits : DR)
Mecelec Composites tire profit de la demande croissante de matériaux et de sa réorganisation industrielle. L'Ardéchois clôture une année 2018 en progression.

Après une année 2017 chaotique, le groupe de transformations de matériaux composites Mecelec Composites basé à Mauves (Ardèche) renoue avec des chiffres positifs.

Malgré un chiffre d'affaires en léger retrait à 23 millions d'euros, contre 23,6 millions d'euros en 2017, Mecelec annonce, dans un communiqué, un EBITDA à 1,2 million d'euros (5 % de son chiffre d'affaires) et un résultat net positif à 0,9 million d'euros malgré une charge financière de 0,5 million d'euros. Il avait clôturé l'année 2017 sur une perte de -1,4 million d'euros.

De bonnes performances dues "à la demande sans précédent de matériaux éco-composites provenant de donneurs d'ordres prestigieux et d'une organisation industrielle remise à plat", commente Bénédicte Durand, directrice générale déléguée.

Un plan 2019-2021

Après cette première phase de restructuration, Mecelec annonce s'engager sur "un nouveau plan d'action à 3 ans". Il s'appuie sur trois piliers : de nouvelles solutions d'éco-composites, accélération d'une politique RSE et développement international.

Dans ce contexte, "la société étudie le refinancement de sa dette obligataire", poursuit le groupe de 171 collaborateurs dans son communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :