Ingénierie : Ekium signe trois acquisitions

 |   |  195  mots
(Crédits : Capture Google streetview)
Le groupe d'ingénierie annonce l'intégration de trois nouvelles sociétés. Des acquisitions qui s'inscrive dans le plan stratégique d'Ekium, qui vise 140 millions d'euros de chiffre d'affaires à fin 2020.

Le groupe lyonnais d'ingénierie et d'automation Ekium vient de signer l'intégration de trois sociétés d'ingénierie industrielle - Ateim Ingénierie (Dunkerque), DI Ingénierie (Valenciennes) et Chleq Froté (Paris) - qui emploient, au total, 230 collaborateurs et réalisent un chiffre d'affaires de 22,6 millions d'euros.

Avec cette acquisition, le groupe Ekium (120 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier) compte désormais 1 200 collaborateurs répartis sur 25 sites en France.

"Avec ces intégrations, nos clients vont bénéficier d'un renforcement de notre présence au plus près de l'ensemble de leurs sites. Notre offre enrichie nous permet de maintenir notre place de leader français de l'ingénierie de proximité des industries de procédés", indique Philippe Lanoir, le président d'Ekium, dans un communiqué.

Nouveaux marchés

Cette acquisition s'inscrit dans le plan stratégique qui doit permettre au groupe d'atteindre 140 millions d'euros de chiffre d'affaires et 1 300 collaborateurs fin 2020.

En plus de renforcer la présence d'Ekium sur ses marchés historiques, ces acquisitions vont lui permettre de développer de nouveau marchés tels que la sidérurgie, la métallurgie, l'automobile ou encore l'industrie du papier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :