LDLC reporte ses objectifs pour 2021

 |   |  320  mots
(Crédits : Laurent Cérino)
Le distributeur de produits high-tech LDLC n'a pas réussi à redresser la barre, malgré un chiffre d'affaires en hausse. Le groupe lyonnais indique suspendre ses ambitions pour 2021 : atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires à cet horizon.

Malgré un chiffre d'affaires de 234,6 millions d'euros ce semestre, contre 215,5 millions d'euros l'an dernier, le groupe LDLC affiche des ratios négatifs : - 1,9 million d'euros pour l'Ebitda, - 4,4 millions d'euros pour le résultat opérationnel courant et - 3,5 millions d'euros pour le résultat net de l'exercice, contre 2,5 millions d'euros sur la période précédente.

Le groupe justifie ces chiffres, selon un communiqué, en évoquant "les moyens supplémentaires mis en place pour accompagner l'ensemble des projets (systèmes d'information et plateformes web, lancement de l'activité en Espagne, recrutement d'une équipe BtoB en région parisienne, création d'une cellule R&D, développement du réseau de magasins) créateurs de valeur pour le futur".

Un mouvement qui a entraîné une hausse de la dette à 63 millions d'euros (contre 52,4 millions d'euros au 31 mars 2018). Constituée en partie d'actifs immobiliers (33 millions d'euros), cette dette devrait prochainement être allégée par la vente des murs de son entrepôt de Nantes (estimé à 6 millions d'euros pour mars 2019) même si le groupe y poursuit son activité. Il compte également se désengager du crédit-bail de son tout nouveau siège social (réduction de la dette de 22 millions d'euros).

Pour la poursuite de son activité, le groupe estime qu'il bénéficiera "automatiquement" des économies réalisées grâce aux différentes synergies enclenchées et d'une politique de rationalisation des coûts et à une reprise de l'activité due au phénomène du Black Friday et aux fêtes de fin d'année.

Néanmoins, le groupe "ne réitère pas à ce jour son ambition 2021- qui était, entre autre, d'atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires - "les délais nécessaires étant difficiles à estimer aujourd'hui de manière fiable".

Des annonces qui n'ont pas convaincu les investisseurs. Le titre perdait près de 20 % à l'ouverture de la Bourse ce matin, - 24,10% à 14 h.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :