Le groupe Casino lance un plan de cession d'actifs de 1,5 milliard d'euros

 |   |  450  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
L'opération de cession d'actifs et le désendettement autofinancé de Casino permettront de réduire sa dette financière nette en France de 1 milliard d'euros fin 2018, d'après le groupe de grande distribution.

Article mis en ligne le 12/06/2018 à 11h51, mis à jour à 16h25

Dans le cadre de la revue de son portefeuille d'activités, le groupe de grande distribution Casino va lancer un plan de cession d'actifs, notamment immobiliers, de 1,5 milliards d'euros.

L'objectif est de poursuivre la transformation de son modèle économique et d'accélérer son désendettement en France. La moitié des transactions sera réalisée en 2018 et l'autre au début de l'année prochaine, a annoncé l'entreprise dans un communiqué de presse.

Lire aussi : Groupe Casino : + 5,0 % de CA consolidé en 2017

Un désendettement autofinancé du groupe, complété par le produit de ces cessions d'actifs, permettra de réduire sa dette financière nette en France de l'ordre de 1 milliard d'euros à la fin de l'année. Un résultat conforme aux objectifs annuels de l'entreprise basée à Saint-Etienne, signalés lors de la publication des résultats 2017.

Cette opération permettra également de renforcer sa position de liquidité disponible. Casino affirme disposer, à ce jour de 3,3 milliards d'euros de lignes de crédit confirmées et non tirées.

Lire aussi : Casino : des résultats 2017 en hausse mais non-conformes aux attentes

Pour atteindre son autre objectif de croissance organique (10% de son résultat opérationnel courant pour la distribution alimentaire en France), le groupe base sa stratégie sur l'innovation en magasin et la digitalisation de la relation client. Le géant de la grande distribution concentre donc ses investissements sur les formats les plus porteurs et le e-commerce avec Cdiscount.

Dans ce même communiqué de presse, Casino affirme qu'il devrait dépasser ses objectifs annuels de croissance de la rentabilité en France et atteindre son objectif de désendettement au premier semestre 2018.

Une annonce qui ne suffit pas à rassurer les investisseurs. Le titre, après avoir gagné jusqu'à 9,6% en début de matinée, n'avançait plus que de 0,79% à 33,18 euros à 13h15. Il reste ainsi proche d'un plus bas historique à 32,44 euros touché la veille en séance.

"Finalement, la réaction du marché est assez limitée. Compte tenu du parcours du titre depuis le début de l'année, la hausse aurait dû être largement plus forte ce matin. Je pense qu'il y a une lassitude vis-à-vis de l'ingénierie financière du groupe et des doutes sur les effets de ces cessions", a estimé un analyste, sous couvert d'anonymat, à l'agence Reuters.

Ce n'est pas la première fois que le groupe réagit sous la pression du marché. Attaqué par le fonds Muddy Waters à la fin 2015 pour son manque de transparence et sa pile de dettes, Casino avait été contraint de céder ses très rentables actifs asiatiques pour regagner la confiance des investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :