KBL Richelieu Lyon : nouveaux locaux pour une nouvelle politique

 |   |  689  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Pour répondre aux évolutions de la réglementation, la banque privée française, succursale du groupe luxembourgeois KBL bientôt sous le giron du libanais SGBL, s'est ré-orientée vers les gros patrimoines.

Voilà deux mois que les équipes de KBL Richelieu se sont approprié leurs nouveaux locaux, au cœur du Grand Hôtel-Dieu de Lyon. Un environnement de travail plus moderne, à seulement quelques pas de leurs anciens bureaux.

Mais les murs ne sont pas les seuls à avoir changés. Au sein de l'antenne lyonnaise, près de 95% des banquiers privés ont été remplacés.

"Dans ce milieu, quand on ne s'adapte pas, on sort du jeu", justifie Régis Brochot, directeur général de KBL Richelieu France depuis 2017.

L'objectif affiché est d'optimiser les compétences de la maison pour viser une clientèle au patrimoine garni, pouvant disposer d'au moins un million d'euros. Un discours qui contraste avec la stratégie menée par l'ancien directeur régional, Olivier Morlighem, qui a depuis quitté la banque.

Lire aussi : KBL Richelieu ne s'intéresse pas qu'aux gros patrimoines

"Nous avons recruté pour compléter notre offre de services car nous visons une clientèle déjà très courtisée dans un environnement concurrentiel", précise le nouveau directeur général.

Au cœur de cette restructuration, l'ancien directeur de la clientèle privée résidente chez HSBC, Régis Brochot, qui souhaite remettre la banque privée...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :