Hôtellerie : Lyon mise sur le haut de gamme et régule la concurrence

 |   |  980  mots
(Crédits : Fotolia)
La clientèle affaires représente plus de la moitié des nuitées dans les hôtels lyonnais. La Métropole compte mettre l'accent sur cette demande tout en régulant la plateforme Airbnb.

Pour consulter cet article en accès libre, souscrivez à notre offre d'essai gratuite et sans engagement.

Suivant la tendance du secteur à l'échelle nationale, l'hôtellerie de l'agglomération lyonnaise enregistre un bilan plutôt positif en 2017, d'après les chiffres la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon métropole Saint-Etienne Roanne.

Le taux d'occupation moyen augmente de 2,5 points par rapport à 2016, passant à 69,3%, tandis que le nombre de nuitées et le revenu par chambre disponible (RevPAR) poursuivent leur ascension.

Seul ombre au tableau : le prix moyen qui, lui, baisse de 2,3% par rapport à l'année passée et atteint 86,2€ HT.

Lire aussi : L'hôtellerie lyonnaise enregistre une fréquentation record en mars 2018

"Cette chute est le contrecoup des années à événement comme 2016 avec l'Euro de football. Si on compare l'année 2017 avec 2015, le prix moyen augmente de 2%", assure Mihaela Neaga, conseil CHR, direction entrepreneuriat, commerce et proximité à la CCI de Lyon métropole, Saint-Etienne Roanne.

Vers une montée en gamme de l'offre

Lancé en 2016 par la Métropole, le schéma de développement de l'hébergement touristique (SDHT) met l'accent sur la montée en gamme de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :