Auvergne-Rhône-Alpes, territoire privilégié pour les PME de croissance

 |   |  318  mots
(Crédits : <small>Reuters</small>)
La région accueille 14% des PME de croissance de France, devenant ainsi la seconde région la plus attractive pour ce type d'entreprise. La plupart évoluent dans le secteur du commerce, mais se tournent peu vers l'international.

Auvergne-Rhône-Alpes compte 7 981 PME de croissance sur son territoire, des entreprises qui se distinguent par leur rapide expansion, d'après une étude de BpiFrance et Katalyse. Un chiffre qui classe la région deuxième derrière l'Île-de-France en terme d'attractivité avec 14.1% de ces entreprises implantées entre ses 12 départements.

Les PME de croissance tirent l'économie nationale vers le haut et profitent également aux écosystèmes locaux grâce à une large implantation en régions. Pour entrer dans cette catégorie, les petites et moyennes entreprises doivent présenter une croissance annuelle de leurs effectifs ou de leur chiffre d'affaires supérieure à 10%, selon les critères de l'étude.

A l'échelle de la France, on recense 280 621 PME dont 67 566 sont considérées comme entreprises de croissance. Toutes sont réparties de manière relativement homogène entre les secteurs d'activité.

Malgré tout, la majorité d'entre elles évolue dans le domaine du commerce (26%) et une moindre partie dans le transport et l'entreposage ou encore l'information et la communication (5%).

Dans la région, la tendance reste similaire. Le commerce et la réparation d'automobiles et de motocycles reste le secteur dominant, suivi de l'industrie manufacturière (15%) et de la construction (14%).

La plupart des PME de croissance implantées en Auvergne-Rhône-Alpes sont hors-filières, mais une large partie reste tournée vers les industries des biens de consommation et l'équipement de la maison (29%).

Faible ouverture à l'international

L'export et l'international ne sont pas les objectifs premiers des PME de croissance dans la région. Parmi ces entreprises, 73% ont un chiffre d'affaires nul à l'export. Seul 4% d'entre elles, soit 312 entreprises, réalisent plus de la moitié de leur chiffre d'affaires grâce à l'export.

Autre caractéristique de ces acteurs : ce sont essentiellement de très petites structures. Plus de la moitié ont un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros et la majorité (23%) ont des effectifs allant de 5 à 9 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :