Banque de France : une conjoncture en demi-teinte

 |   |  171  mots
(Crédits : Phil Noble)
Dans sa dernière enquête mensuelle sur la conjoncture régionale, la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes annonce que le secteur de l'industrie "stagne" alors que celui des services "poursuit sa bonne orientation".

Les "Tendances régionales" publiées par la Banque de France Auvergne-Rhône-Alpes pour le mois de mars montrent une stagnation du secteur de l'industrie alors que la demande se maintient à peine dans l'ensemble des secteurs. Le repli général des carnets de commandes, plus sensible pour les produits caoutchouc et le secteur de la chimie, ne devrait pas entacher les bonnes prévisions à court terme, qui restent très correctes, annonce l'institution.

L'activité des services poursuit "sa bonne orientation" avec une demande toujours soutenue dans l'ensemble, à l'exception de l'ingénierie qui subit un tassement de ses activités. Ces évolutions semblent s'accompagner d'une hausse des prix.

Dans le prolongement du dernier trimestre 2017, l'activité dans le bâtiment et les travaux publics reste soutenue au cours du 1er trimestre 2018. Les prévisions sont jugées favorables au regard des carnets de commandes « toujours bien garnis » pour tous segments confondus. Des tensions sur les prix et une certaine prudence sur l'emploi restent toutefois d'actualité dans ce secteur soumis aux intempéries.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :