Annonay : 950 000 € pour restaurer une ancienne chapelle

 |   |  146  mots
(Crédits : A.T.)
La chapelle Sainte-Marie, propriété de la ville d'Annonay, a fait l'objet ces derniers mois d'une restauration complète. L'édifice, désacralisé, devient désormais un studio chorégraphique.

Après plusieurs mois de travaux, la chapelle Sainte-Marie (Annonay, Ardèche), construite au XVIIème siècle et inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, connait une seconde jeunesse.

Elle devient un studio chorégraphique et accueillera les activités de la compagnie de danse, La Baraka. Cette dernière, créée par l'annonéen Abou Lagraa, proposera par ailleurs de nombreuses résidences.

Rayonnement culturel

La ville d'Annonay, propriétaire des lieux, souhaitait déjà depuis plusieurs années restaurer l'édifice. Celui-ci n'accueillait plus que quelques manifestations culturelles (expositions, concerts) par an, en raison des dégradations causées par le temps.

Une opération dont le coût s'est élevé à 950 000 euros, financée par la ville d'Annonay (240 000 euros), l'État - au travers de la Drac (320 000 euros), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (280 000 euros) et le Conseil départemental de l'Ardèche (110 000 euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :