La Compagnie des Alpes s'offre TravelFactory

 |   |  279  mots
(Crédits : Romain Charbonnier / ADE)
La filiale de la Caisse des Dépôts renforce avec cette acquisition son offre de distribution de séjours de ski. La Compagnie des Alpes acquiert 73 % du capital, et envisage de prendre un contrôle intégral d'ici quatre ans .

Leader de l'exploitation de domaines skiables, la Compagnie des Alpes renforce son offre de distribution de séjours et d'hébergement en stations ski avec une prise de participation de 73 % dans Travelfactory. Le géant, filiale de la Caisse des Dépôts, souligne dans son communiqué publié mardi que Travelfactory "est notamment leader de la distribution en ligne de séjours de ski en France". Cet entreprise affiche un chiffre d'affaires d'environ 35 millions d'euros et emplois 130 personnes, avec la que CDA annonce un chiffre d'affaires 2017 de 762,2 millions d'euros, pour un résultat net de 31,3 millions d'euros.

La Compagnie des Alpes acquiert 73% du capital de Travelfactory "avec la possibilité d'acheter progressivement dans un délai de 4 ans les 27% restants", est-il précisé.

"Nous souhaitons apporter à Travelfactory, les moyens nécessaires pour accélérer son développement, particulièrement sur le marché européen. Il s'agit pour nous de se donner les moyens de faire gagner des parts de marché au "Grand ski français" sur un marché européen fortement concurrentiel, orientation dont nous serons les premiers bénéficiaires", déclare Dominique Marcel, PDG de la Compagnie des Alpes, cité dans ce communiqué.

A LIRE AUSSI : Airbnb à la conquête des stations des Alpes

Pour Yariv Abehsera, fondateur et Président de Travelfactory, il s'agit d'"un tournant historique. Cela constitue une formidable opportunité dont nous avons besoin pour poursuivre notre croissance".

La Compagnie des Alpes exploitation de 11 domaines skiables français ainsi que des parcs de loisirs et des musées (Parc Astérix, Futuroscope, Grévin, Walibi...).

Lire aussi : [Les parcs de loisirs en Région 5/5] Walibi Rhône-Alpes : une histoire capitalistique de haut vol

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :