La foodtech lyonnaise Potager City lève 7,5 millions d'euros

 |   |  293  mots
(Crédits : Potager City)
Leader de la livraison de fruits et légumes frais sous forme de box, Potager City souhaite développer son activité et renforcer ses positions sur un marché de plus en plus concurrentiel.

C'est à l'occasion de ses 10 ans que Potager City bouclera la première phase d'une levée de fonds de 7,5 millions d'euros. Ce nouveau tour de table réunit CM-CIC Investissement, filiale du groupe Crédit Mutuel CM11, ainsi que Siparex et un pool bancaire. Les fonds serviront à intensifier le maillage territorial de la startup, qui va s'implanter dans trois nouvelles régions (Alsace, Bretagne, Hauts de France) et développer un concept d'agences pour densifier sa présence géographique. Par ailleurs, Potager City se dotera d'une application mobile, devenue indispensable à tout opérateur de la foodtech. Enfin, elle compte développer son activité BtoB en livrant ses box de fruits et légumes aux entreprises.

Selon l'AFP, qui cite une porte-parole de l'entreprise, le fondateur Yoann Alarçon et ses équipes verraient leur participation dans l'entreprise ramenée à 60 %. Le solde du capital est détenu par les sociétés de capital investissement Siparex, qui y était entré en 2014 en apportant 0,6 million, et CM-CIC. Un nouveau tour de table est en préparation et pourrait aboutir dans les deux ans, indique l'entreprise.

Fondé en 2007, Potager City est aujourd'hui le leader de la livraison de fruits et légumes de saison à domicile sous formes de box hebdomadaire. La startup lyonnaise privilégie le bio et les circuits courts en s'appuyant sur un réseau de 750 producteurs répartis dans l'Hexagone. Elle compte 100 000 clients et vise 20 à 25 millions d'euros de chiffres d'affaires d'ici 2021. Elle avait déjà levé 600 000 euros en 2014.

Potager City s'inscrit dans une tendance de fond du secteur de la foodtech, à savoir la vente de produits issus de l'agriculture locale. Elle partage ce segment de marché avec des opérateurs comme La Ruche qui dit Oui, Epicery ou encore mon-marché.fr.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :