Quand le président du département de la Loire signait sous le nom de Jean Fortunel

 |   |  251  mots
(Crédits : dr)
Georges Ziegler, actuel patron du département de la Loire, a signé des chroniques sous le pseudonyme "Jean Fortunel" dans l'hebdomadaire local L'Essor, alors qu'il occupait des fonctions politiques, révèle le site en ligne Médiacités. Une double casquette qui interroge.

Sa double casquette n'était pas méconnue, du moins du grand public. Au cours de sa carrière de journaliste, passée entre La Tribune-Le Progrès à Saint-Etienne et Le Progrès à Lyon, Georges Ziegler a également exercé des fonctions politiques, notamment au sein du conseil départemental de la Loire, où il est élu depuis 1994.

Au début des années 2000, il prend la direction des rédactions de l'hebdomadaire stéphanois L'Essor. Il est alors vice-président du département. Une bi-position connue et assumée.

Marché des annonces légales

Sauf que nos confrères de Médiacités révèlent que l'actuel président de la Loire a poursuivi sa contribution avec le journal, même après avoir quitté la direction de la rédaction en mars 2006, en écrivant des chroniques. Mais pas sous son véritable nom.

Dans les colonnes de L'Essor, il signe Jean Fortunel. "Si je l'ai fait sous pseudonyme, c'est parce que je ne voulais pas qu'on puisse dire que L'Essor était le journal du département vu que j'y étais moi-même", explique-t-il. Le problème est, comme le souligne Médicaités, que "L'Essor, employeur de "Jean Fortunel" bénéficiait du marché des annonces légales et judiciaires notamment de celles du département de la Loire dont le vice-président aux Affaires économiques n'était autre que... Georges Ziegler."

La chronique est finalement supprimée de l'édition Loire en 2013, et disparaît définitivement en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :