Rhône et métropole de Lyon : l'emploi comme disparité

 |   |  343  mots
(Crédits : Fotolia)
Dans une étude publiée par l'Insee en novembre, l'organisme pointe du doigt les différences en matière d'emploi et de chômage entre la métropole de Lyon et le département du Rhône. Toutefois, malgré leurs dissemblances, les deux collectivités suivent une même dynamique.

745 100 emplois d'un côté, 172 400 de l'autre. La métropole de Lyon et le département du Rhône présentent des caractéristiques différentes en matière d'emplois, selon une étude publiée par l'Insee en novembre. Fin 2013, au sein de la métropole lyonnaise, la moitié des emplois sont des salariés des services marchands. 28 % sont dans des services non marchands et un sur dix sont des emplois industriels.

A l'inverse, dans le Rhône, l'industrie est relativement importante, avec 17,3 % de l'emploi salarié. L'emploi industriel résiste même mieux que dans la métropole, et affiche une progression d'1 % en 2013. "L'emploi non-salarié, moins présent au sein de la métropole, représente une part plus importante de l'emploi dans le Rhône", note également l'organisme.

Insee emploi par secteur fin 2013

Chômage

Outre ces différences sectorielles, le découpage de 2015 - qui a divisé le département du Rhône en deux collectivités - met en évidence "de fortes disparités en termes de chômage". Le taux de chômage du département du Rhône atteint 6,3 % au second trimestre 2016, quand celui de la métropole de Lyon s'élève à 9,6 %, soit un taux supérieur à celui d'Auvergne Rhône-Alpes (8,6 %). De fait, ces cinq dernières années, le taux de chômage de la métropole est régulièrement au dessus de celui régional, quand celui du département se trouve au dessous.

Pour Pierre-Jean Chambard, auteur de l'étude, "la population de ce que l'on pourrait appeler le "nouveau Rhône" est plutôt aisée et à tendance à se déplacer vers la métropole pour travailler. Alors que les personnes moins aisées résident plus facilement dans la métropole."

Lire aussi : Le Nouveau Rhône sous la loupe de l'Insee

Cependant, tout n'oppose pas les deux territoires. Dans la métropole comme dans le Rhône, l'emploi reste plus dynamique que dans l'ensemble de la région. En 2013, sur un an, l'emploi total a progressé de 1,5 % et 2,1 % respectivement, contre 1,2 % au niveau d'Auvergne Rhône-Alpes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :