ETG  : les Dupraz relaxés

 |   |  255  mots
Pascal Dupraz (au centre, serrant la main de l'ancien président de l'ETG, Patrick Trotignon) et Julian Dupraz (à gauche) sont relaxés. Photo d'archives
Pascal Dupraz (au centre, serrant la main de l'ancien président de l'ETG, Patrick Trotignon) et Julian Dupraz (à gauche) sont relaxés. Photo d'archives (Crédits : Jean-Paul Thomas/Thomas-Pictures)
Le tribunal correctionnel de Thonon-les-Bains a relaxé Pascal Dupraz, l'ancien entraineur du club de football Évian-Thonon-Gaillard (ETG), de même que son fils Julain Dupraz et l'ancien président Joël Lopez.

Le jugement ne reconnaît pas les accusations de faux et usage de faux pour lesquelles l'ETG poursuivait Pascal Dupraz.

L'ETG condamné

Le tribunal a plutôt condamné l'ETG pour procédure abusive envers son ancien entraîneur. Le club devra ainsi verser 2 500 euros à celui qui est désormais en charge de l'équipe du Toulouse Football Club.

Julian Dupraz, ancien directeur des services, et Joël Lopez, ancien président, ont été également relaxés des accusations d'altération frauduleuse de la vérité et d'usage de faux en écriture.

Lire aussi : Évian-Thonon-Gaillard Football Club : La descente aux enfers

L'ETG accusait les trois hommes d'avoir antidaté des documents, la fiche de poste de Pascal Dupraz et le contrat de Julain Dupraz.

Au tour des Prud'hommes

De leur côté, les Dupraz mènent actuellement une procédure contre l'ETG devant les Prud'hommes. Ils contestent leurs licenciements pour faute grave, prononcés en juin 2015, et motivés par ces accusations que le tribunal correctionnel vient de rejeter.

Le club, relégué sportivement en mai 2016 en national puis en CFA par la DNCG, a connu une longue descente aux enfers, qui s'est soldée, après le retrait des équipes seniors de leurs championnats cet été, par le licenciement de 45 salariés du club professionnel, comme le révélait en septembre Acteurs de l'économie - La Tribune.

Lire aussi : ETG FC : un plan de reprise à l'étude

Une procédure de reprise est actuellement à l'oeuvre pour sauver la section amateur dont dépend l'association.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :