TCL  : Un contrat de 2,2 milliards d'euros pour Keolis

 |   |  244  mots
(Crédits : DR)
Le renouvellement de la délégation de service public des transports en commun lyonnais a été approuvé le 7 octobre par le comité syndical du Sytral. Le renouvellement de cette convention prendra effet au 1er janvier prochain.

Les transports en commun lyonnais (TCL) vont continuer de rouler avec Keolis durant les six prochaines années. Lundi 7 novembre cette filiale de la SNCF signera le contrat de délégation de service public approuvé à l'unanimité par les élus du Sytral (Syndicat des transports en commun de la région lyonnaise), le 7 octobre dernier. La convention prendra effet le 1er janvier prochain. La route était grande ouverte pour Keolis qui n'avait pas de concurrent.

Lire aussi : Transports urbains lyonnais : Keolis, l'indétrônable

Pour autant, Annie Guillemot, présidente du Sytral, autorité organisatrice s'est félicitée de la qualité de l'accord conclu avec cet exploitant, au terme de "discussions" lancées en janvier dernier.

Intéressement pour le personnel

Le protocole acté fixe à 2,22 milliards d'euros la contrepartie forfaitaire versée à Keolis sur la durée du contrat.

"Elle est inférieur de 280 millions d'euros à l'offre initiale formulée par le délégataire", précise la présidente du Sytral.

Le délégataire sortant et futur s'est par ailleurs engagé sur un niveau de recettes estimé à 1,418 milliard d'euros. Le déficit d'exploitation qui était de 145 millions d'euros en 2015 devrait être ramené à 124,5 millions en 2022. La lutte intensifiée contre la fraude devrait réduire le taux de cette dernière (13,5 % aujourd'hui) de 0,5 % par an.

Le contrat stipule un dispositif d'intéressement des 4 500 agents employés par les TCL. Le personnel devrait ainsi, et à ce titre, se partager deux millions d'euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :